You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 09 06Article 471265

Opinions of Friday, 6 September 2019

Columnist: BORIS BERTOLT

Me Tchoungang Charles sur STV: les incohérence d'un bâtonnier malhonnête

À Propos de la sortie de Me TCHOUNGANG CHARLES hier sur STV. Je m'en vais vous révéler deux incohérences qui me posent problème.

Selon l'ancien Bâtonnier, par ailleurs Avocat du voleur AMOUGOU BELINGA dans l'affaire qui l'oppose à l'autre Brigand de George Gilbert BAONGLA, le prétendu fils de Paul BIYA, le Tribunal Militaire est compétent pour juger KAMTO du fait de la qualification des faits.

Ce que le grand public ignore c'est que le frère de Me TCHOUNGANG CHARLES en la personne TCHOUNGANG TEFOUET CLÉMENT est l'un des responsables communaux du MRC à Bafoussam et il avait été arrêté lors des marches blanches du 26 janvier.

1ère incohérence

J'aurais souhaité que le Bâtonnier Me TCHOUNGANG par ailleurs Avocat de son frère, conseille à son client de ne pas contester la compétence du tribunal militaire lors de la phase d'instruction mais ça n'a malheureusement pas été le cas.

Il faut noter que l'ancien Bâtonnier avait usé de ses réseaux pour obtenir la libération provisoire de son frère et client et avait d'ailleurs proposé à celui-ci de rechercher en toute discrétion parmi ses congénères d'infortune ceux qui souhaitent aussi obtenir la libération provisoire en passant par son réseau contre une somme d'un Million de francs mais Me Tchoungang ne trouvera aucun «mougou» car une chose caractérise les prisonniers politiques : LA CONVICTION.

2e incohérence

Le jour de la sortie de Kondengui de Tchoungang Clément, frère et Client de Me Tchoungang Charles, le bâtonnier avait personnellement fait le déplacement et avait alors fait tout un carnage à la cour dite d'honneur de la prison pour exiger la restitution des téléphones portables de son client. Sauf que, quelques mois plus tard, plus précisément en date du 11 juillet 2019 le Juge Misse Njone avait prononcé un non lieu partiel pour plusieurs dizaines de prisonniers politiques qui à leur sortie de prison ne recevront pas leur téléphone mais le Bâtonnier dans l'émission d'hier sur STV s'est abstenu de dénoncer cette injustice et s'est contenté d'affirmer que le Tribunal Militaire est compétent pour juger des civils.

Décidément les Sardinards ont un sérieux problème avec la cohérence et la rectitude morale.