You are here: HomeWallOpinionsArticles2017 08 23Article 419410

Opinions of Wednesday, 23 August 2017

Columnist: Boris Bertolt

Mekulu Mvondo, l'homme par qui le malheur de la CNPS est arrivé

Mekulu Mvondo, le directeur général de la CNPS a décidé d'acheter la presse camerounaise avec l'argent des retraités pour pouvoir rétablir son image. A la manœuvre, son homme de main, connu pour ses coups bas et sa trahison de plusieurs pontes du régime, Simon Meyanga. C'est lui qui se charge actuellement de prendre contact avec des journalistes pour assainir l'image de son nouveau patron. Certains journalistes ont déjà pris attache avec Simon Meyanga. Une rencontre se profile d'ici vendredi avec le DG de la CNPS. L'objectif c'est de pouvoir obtenir dès lundi des titres dans la presse camerounaise qui vont présenter Mekulu Mvondo sous le visage d'un « ange ». Entre temps Mekulu Mvondo, accusé de gabégie, de népotisme et d'incompétence ne parvient pas à améliorer le niveau de vie des retraités. Car dans le fond, depuis son arrivée à la tête de cette boîte, les retraités n'ont pas été sa priorité.

Mekulu Mvondo ment au président Biya qu'en 8 années, il aura changé la CNPS. C'est de la pure démagogie. Le 12 février 2016, au cours d'une rencontre à l'Ecole Nationale d'Administration et de la magistrature (ENAM), Mekulu Mvondo annonce publiquement que la CNPS a un déficit de 16,5 milliards de FCFA. C'est à dire qu'il y a un an cette entreprise qui génère des milliards de FCFA accumulait un déficit pouvant plomber sa survie. Il prédit par la suite l'effondrement de la boîte si rien n’est fait. Vous comprenez pourquoi nos parents souffrent depuis. La boîte était en panne.

Ainsi, après huit années passées à la tête de la boite, Mekulu Mvondo avait réussi à tuer une structure qui était prospère à son arrivée. Car rappelons que la réforme de Motaze en 2007 qui assimilait les cotisations sociales aux créances fiscales recouvrées dans les mêmes conditions et délais que ceux prévus par le code général des impôts avait fait rentrer des centaines de milliards dans les caisses de l'entreprises. Motaze est remplacé en 2008 par Mekulu Mvondo. Huit années plus tard, c'est à dire en 2016, Mekulu Mvondo prédisait déjà l'effondrement de la boîte. Qu'a t'il fait des milliards de FCFA laissés par son prédécesseur.... Vous le saurez bientôt.

C'est le gouvernement qui décidera en 2016 de sauver la CNPS. A la suite de discussions avec Mekulu Mvondo, il décide d'augmenter le plafond des cotisations dans les branches des pensions et prestations familiales.

Ainsi, lorsque Mekulu Mvondo prétend aujourd'hui avoir relevé la CNPS c'est un gros mensonge. Il aura plombé la boîte qu'il a héritée en bonne santé et qui n'aura eu la vie sauve que grâce à l'intervention du gouvernement. Les milliards dont il se prévaut ne relèvent que de l'enfumage. Allez demander à Alamine Mey et Bessala, l'agent comptable le véritable état financier de la CNPS.