You are here: HomeWallOpinionsArticles2017 07 21Article 416953

Opinions of Friday, 21 July 2017

Columnist: Boris Bertolt

Nouveau rebondissement dans l'affaire Amougou Bélinga contre D. Eboutou et P. Sapack

La salle 05 du Tribunal de Première Instance de Yaounde -Centre administratif a été prise d'assaut ce vendredi matin aux environs de 11heures par de nombreux jeunes et curieux venus soutenir David Eboutou et Patrick Sapack.À l'entrée du tribunal, on pouvait lire sur quelques plaques de jeunes des messages tels :"Halte à la justice des copains’’," Messieurs les magistrats prenez vos responsabilités" ou alors '' Libérez David et Patrick''!

Mais dans la salle le fait attrayant sera l'entrée d'un homme élancé ,de teint clair avec des cheveux bouclés, yeux bleus à l'accent de Français moulé dans un costume près du corps qui va aussitôt se diriger vers l'endroit réservé aux avocats avant de sortir de son sac une toge visiblement différente de toutes les autres portées par ses confrères dans la salle. Il se dirigera par la suite vers David Eboutou qui était déjà présent en compagnie de sa fille pour les embrasser. Il s'agissait de Me Christian Ntimbane Bomo Avocat international au Barreau de Paris venu spécialement de France pour plaider l'affaire David et Patrick!

Aussitôt l'audience ouverte, l’avocat de Jean pierre Amougou Belinga prendra la parole pour solliciter un nouveau renvoi. Le énième du genre en prétextant comme raison le fait que son client se trouve en ce moment même à Bangui pour inaugurer Vision4 Bangui.

Me Ntimbane Bomo saisira la balle au rebond et prendra la parole avec une telle puissance et forte tonalité dans le discours pour affirmer en substance ces propos: "Madame la présidente ,Monsieur le Procureur, Cher confrère et cher public ici présent, nous sommes là en présence d'une injustice manifeste ,un cas patent de violation des droits de l'homme, un mépris des valeurs et un déni de vérité.....Qui ignore dans ce pays Monsieur Eboutou et Monsieur Sapack?!...pourquoi Madame la présidente laissez-vous vous prendre dans le piège d'un homme du nom de Jean Pierre Amougou Belinga qui dit à qui veut l'entendre qu'il contrôle la justice Camerounaise du fait des prétendus rapports avec des autorités de ce corps judiciaire..... Les Camerounaise ne sont pas idiots.....ils savent tout ce que vous faites, d'où vous tirez vos ordres.....Comment comprendre qu'un individu après avoir arrêté lui-même ses anciens partenaires puisque rappelons le, ils n'ont jamais été des employés de cette télévision mais des consultants, et donc comment comprendre qu'après 13 mois de détention préventive abusive, le conseil de Sieur Amougou ait la témérité de solliciter un énième renvoi! Ces messieurs sont-ils des enfants des fous ? Monsieur Amougou a certainement des enfants ....j'imagine vous également madame la présidente...de quoi parlons-nous?!....Amougou Belinga depuis 13 mois qu'il vous a livré ces messieurs est porte' disparu....il n'a pas pris part a la confrontation à la police judiciaire, au cabinet du juge et ici à la barre il est devenu un fantôme.....Il vous a confié le sale boulot. Mais sachez que ce pays a changé. Rien ne sera plus comme avant!.....Madame la présidente et Monsieur le juge, je voudrais vous citer Paul dans la bible qui dit que les magistrats sont avant tout les serviteurs de Dieu. Vous n'êtes donc pas au service des hommes.......J'ai personnellement eu ce Monsieur Amougou Belinga au téléphone pour lui dire que je serai la pour me constituer partie civile pour David et Patrick. Dans un ton terriblement arrogant, il m'a répondu qu'il ne sera pas visible avant deux semaines......

Madame la Présidente, je vous prie de dire le droit et rien que le droit....Vous et moi savons la vérité dans cette affaire mais à l'allure ou c’est parti, nous citerons ici les soutiens de Monsieur Amougou Belinga car des noms de certains membres du gouvernement circulent. Nous allons tous les citer afin que le peuple sache la vérité.....

D'autres initiatives sont déjà entreprises en collaboration avec des confrères au Congo et à la diaspora. Nous citerons tout le monde. Nous savons qui a fabriqué cette fausse facture....ce ne sont surtout pas ces messieurs adulés en Afrique....rendez à ces Messieurs leur liberté ou alors démontrez qu'ils ont fauté...."

C'était agréable à écouter. C’est à la suite de ce cours magistral que l'avocat d'Amougou Belinga sollicitera de la juge de renvoyer encore l'audience en ajoutant d'ailleurs qu'il n'avait pas de dossier, qu’il n'était pas en l'état .L'autre avocat de David et de Patrick, Me Dieudonné Konguili parlera simplement de mauvaise foi du conseil d'Amougou Belinga qui venait de se manifester en sollicitant un nouveau renvoi. Il parlera d'un ciel qui s'assombrira bientôt sur ceux qui instrumentalisent la justice Camerounaise.

La présidente Aboutou Ntye épouse Owoutou n'ayant plus rien a dire parlera d'un RENVOI FERME POUR LE 18 AOÛT 2017.C'est à dire que les débats devront être véritablement ouverts avec des éléments de preuve des parties.