You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 12 20Article 452930

Opinions of Thursday, 20 December 2018

Columnist: Kand Owalski

Pascal Messanga humilié par un activiste camerounais

Chaque fois que j'écoute Messanga Nyamding parler j'ai peur d'être docteur. Qui voudrait prendre le risque de perdre 8 années de sa vie en faculté pour devenir un psychopathe ? Et on dit qu'il a deux doctorats, ce promontoire d'ordures ?

J'ai peur d'être docteur quand je vois des gens comme Owona Nguini déployer toute leur expérience, leur génie pour combattre ceux qui combattent l'injustice, pour défendre ceux qui tuent les camerounais boivent leur sang et mangent leur chair comme de l'agouti.

Si le rôle sociopolitique d'un intellectuel de haut grade est de justifier les crimes de ses pères sur les minorités, de fabriquer toute sorte d'avanies morbides contre des hommes de probité; si le rôle de l'intellectuel est de fausser le pas à la grandeur et de corrompre au profit de l'inaction, du défaitisme, de la perdition idéologique, des âmes amaigries par une foi jamais satisfaite, alors à quoi cela sert-il d'être INTELLECTUEL ?

LIRE AUSSI: Recrutement au BIR: plus de 3000 commandos présélectionnés

C'était un honneur pour moi de côtoyer ces grands hommes auparavant devenus aujourd'hui des parangons de l'absurdité et des porte-étendards du MAL. En les voyant échanger avec des petites gens ici sur Facebook j'ai été très ému. Ne m'en voulez pas ; j'ai évolué dans une société où on rêvait de 30 secondes d'échange avec un docteur, celui-là qui au sommet de l'estrade de nos amphithéâtres, dispensait comme un Dieu, préchait comme un illuminé. J'ai arrêté mes études à la faculté un an après y être entré. J'avais accompli mon rêve qui était de saluer ''un professeur d'université''. L'image que nos aînés nous avait profilée de ces géants du savoir nous laissait sur notre faim. Et puis on rêvait tous de devenir de grands docteurs. Mon rêve à coupé court en première année ; je me considérai trop indigne pour aller jusque là. Disons que je n'avais pas la niaque et le courage nécessaire pour surmonter tout ce qu'il y'a comme tentation, comme épreuves dans nos universités pour arriver jusqu'au bout. Aujourd'hui je vends des œufs ; souvent je les boue.

De voir donc toutes ces sommités du savoir discuter avec des vendeurs d'oeufs ici a contribué à rompre le mythe de la déification de nos enseignants. Même si on continuait de déifier leur savoir, ils n'étaient plus à nos yeux des voix insondables que l'on entend que dans les cieux de l'imperméable, de l'insaisissable, de l'imperceptible. Qui n'a pas vite fait d'envoyer une invitation à MEON ou à Nyamding ?

Mais hélas, qu'advient-il lorsque ce sont des vendeurs d'oeufs et des fripiers qui se battent pour attiser la flamme de l'humanité dans ce monde pourri? Quand ce sont ces dieux qui détruisent la société et tous ceux qui aspirent à la construire ? Le vice est-il en l'homme où dans le doctorat? Le vice est-il dans le savoir ? Vous regardez les débats télévisés et sur un plateau il y'a six gros docteurs, des professeurs agrégés, tous élégamment vétus, qui sont unanimes sur les bienfaits du détournement des fonds publics et le génocide anglophone. Ils se tordent la langue dans des tournures lexico-sémantiques pour justifier pourquoi il faut tuer les anglophones, pourquoi le manque des vaccins BCG dans nos hôpitaux n'est pas un drame, pourquoi ce n'est pas un échec au 21eme siècle de voir une population assouvir sa soif dans les mêmes flaques d'eau que les bêtes; et puis tu te demandes si le doctorat n'est pas vicieux.

Face à une société malade comment peut-on passer du temps à justifier les malaises plutôt qu'à les éradiquer. Comment peut-on passer le temps à traquer ceux qui se donnent pour mission de diagnostiquer les gangrènes plutôt que de guérir la société de ses gangrènes ?

LIRE AUSSI: Sanction contre Vision 4: Ernest Obama et Nadine Patricia narguent Peter Essoka

Si c'est pour patauger dans la boue ensuite a-t-on besoin de 8, 10 ou 15 années d'études supérieures ?

Si Maurice Kamto n'existait pas quel modèle social aurions-nous eu pour les prochaines décennies ? Il est celui qui m'aide à chasser ma peur du doctorat. Un jour je voudrai être lui !