You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 05 20Article 463366

Opinions of Monday, 20 May 2019

Columnist: Boris Bertolt

Patrice Nganang, un grand danger pour Maurice Kamto

Je perçois clairement Patrice Nganang comme une menace non pas seulement pour l’image de Maurice KAMTO mais pour le changement. Et là j’allais déclencher une intifada contre lui. Mais vous êtes nombreux à m’avoir demandé de laisser tomber et croyez-moi: je vous ai compris.

Avec toute la retenue que cela implique. Car je sais aussi qu’il a besoin d’attention. Il veut se sentir aimé. Tel un individu qui a vécu pendant longtemps le rejet des autres. Mais avant de définitivement tourner la page de cet individu, je vais suggérer quelques pistes pour vous amener à vous interroger sur la démarche de ce personnage.

Sur la restitution de son matériel

Je l’avais dit ici: je n’avais pas demandé ce matériel. C’est lui qui m’avait envoyé ce matériel. Et je vous ai dit son matériel est encore empackete jamais utilisé. Il peut venir le chercher comme il avait envoyé. Et que je ne dépenserai pas mes 5 frs à la poste pour lui. Vous a t’il dit qu’il a refusé de créer un compte UPS pour récupérer son matériel chez moi? Vous a t’il dit qu’il a refusé le payement cash? Que non. Il a refusé de récupérer son matériel. Ce n’est pas du matériel dont il a besoin. S’il veut son matériel, il connaît très bien comment le récupérer.

Sur GCTV

Vous devez savoir que c’est moi qui quitte ce projet ayant pourtant commencé à recruter des gens compétents sur le projet. C’est moi qui démissionne. Attendez. Moi j’ai démissionné Chez Haman Mana pour rejoindre Mutations que j’ai également quitté. Nganang c’est qui? A real joker. Et sa meute s’en donne à cœur joie. Je lui ai dit: je ne fais pas la propagande de la sécession sur la télévision. Une télévision ce n’est pas une page Facebook (je vous épargne le reste. Certains pourront pleurer sur ce que j’ai entendu).

Car Maurice KAMTO est contre la sécession et je soutiens Maurice KAMTO. Sur ce, je suis parti sans plus jamais échanger une parole ou une ligne avec lui. Vous a t’il dit qu’il m’avait proposé 300000 fcfa pour moi comme rédacteur en chef. Mais parce que je défends un homme, Maurice KAMTO, qui mérite tout mon respect, toute ma loyauté et que je devrais protéger parce qu’il incarne le meilleur espoir de renaissance du Cameroun, j’ai refusé cet argent. Combien de jeunes camerounais peuvent refuser 300000 fcfa (500 euros) juste pour une idée.

Sur le soit disant matériel de Paul Chouta

Je découvre comme vous que Paul Chouta ( que j’ai ramené dans le projet GCTV et qui quitte après mon départ de GCTV et non avant) et Patrice Nganang sont des bons amis à tel point qu’ils ont des discussions à mon sujet. Non seulement je n’ai jamais reçu un matériel quelconque de Patrice Nganang destiné à Paul Chouta. D’ailleurs était-ce possible lorsque c’est Nganang lui-même qui m’envoie mon propre matériel. Il aurait pu envoyer également directement le matériel de Chouta à Chouta. Pourquoi passer par moi? It doesn’t make any sense. Paul Chouta a lui-même clairement indiqué que lui et moi n’avions jamais traité de matériel? De quoi s’agit-il: une affaire montée de toutes pièces à des desseins inavoués. Vous me voulez quoi? Vous ne voyez que j’ai déjà assez de problèmes sécuritaires à gérer comme ça avec NGOH NGOH et ses amis?

Sur sa démarche

Il attaque systématiquement tous les acteurs anti régime (Bona, Mbembe, Boris Bertolt, etc). Il s’en prend violemment à l’ethnie Beti-bulu et cristallise la haine. Récemment c’était les BAMOUN. Implicitement il joue le jeu des extrémistes Beti Bulu qui brandissent ses propos pour justifier les mobilisations pré-génocidaires contre les Bamileke.
Or Maurice KAMTO a toujours appelle au rassemblement au-delà des ethnies, des cultures et des religions. Il travaille certainement pour des gens. Mais pas pour Maurice KAMTO. Mais une chose est sûre: dans sa démarche le régime de Paul Biya a besoin de lui et il fait exactement ce dont Biya a besoin. Car la crainte du régime de Paul Biya c’est de voir les camerounais de l’est à l’ouest du Nord au Sud rassemblés contre lui.

En guise de conclusion

Je ne lancerai aucune intifada contre Nganang parce qu’il a de sérieux problèmes. Lorsqu’un père de 50 ans diffuse au quotidien sa haine gratuite sur un jeune comme moi c’est qu’il est sérieusement dérangé.
Quand il avait mon âge il n’avait ni mon courage, ma détermination et autres. il cherchait les papiers et sa double nationalité. Ce n’est qu’après avoir eu cette sécurité qu’il s’est tourné vers le Cameroun.

Or je n’ai pas eu besoin de tout ça. Moi qui reste détenteur de mon passeport camerounais qui doit d’ailleurs être renouvelé et je n’attends pas ça pour me rendre compte que les camerounais souffrent et que ma vie ne vaut rien par rapport à celle des autres. Elle peut être sacrifiée pour le bien commun.