You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 06 11Article 464700

Opinions of Tuesday, 11 June 2019

Columnist: Kand Owalski

Paul Chouta, Calixthe Beyala, Mbarga Nguelle et les 06 millions

Avant d'y arriver je voudrai répondre à tous ceux qui m'ont contacté pour me dire pour d'aucuns, qu'il fallait me LIVRER pour sauver le soldat Chouta, pour d'autres que je n'étais pas assez investi dans la campagne pour sa libération.

Bien, aux premiers je répondrai que je ne suis pas un colis. Ça fait longtemps que vous avez mis ma tête à prix dans vos fora qu'attendez vous pour la décapiter ?

Aux deuxièmes je réponds que Chouta a été arrêté, disons enlevé, alors que nous préparions les marches du premier et du huit ainsi qu'un certain nombre d'autres choses dont je ne suis pas annonciateur. Il y va de moi comme de nombreux autres. Cependant depuis que les marches sont derrière nous vous constatez sûrement que la campagne s'accroît autour de son cas.

Cela dit je reviens au sujet principal. Pourquoi Paul Chouta est-il en prison?

À cause de Beyala ?

Je le disais hier, Beyala est une rombière infeste sans le moindre pouvoir. Depuis son affaire avec Drucker où il lui avait été conseillée en vain de se faire aider par un psychiatre, elle a perdu toutes ses facultés. Depuis lors est livre son cul à qui en a besoin ; en fait elle s'est dit à la fin que sa séparation avec Drucker était liée à un problème de ''libération''; alors son délire chronique qui la conduit à voir du Drucker dans le moindre mâle la pousse à ''libérer'' à tout le monde pour se faire aimer. Beyala a donc besoin d'amour...

Elle a aussi et surtout besoin d'influence voilà pourquoi on lui a donné l'occasion de s'approprier le cas Chouta afin que cela puisse lui construire ce qu'elle n'a jamais possédé : cette influence.

J'essaie de vous dire que dans l'affaire Chouta Beyala a fait une récupération en se constituant en paravent, (sûrement au prix de quelques millions) à tous les véritables bourreaux du TGV qui vont du ministère de finance à la DGSN en passant par Vision 4 et l'ENAM. De quoi est-il question ?

Il se trouve que Paul Chouta comme vous le savez a régulièrement travaillé sur les scandales. Ainsi il a mis à nu les scandales liés aux concours de la police, à ceux de l'Enam; il a mis à nu les scandales liés à aux fonctionnaires fictifs, au viol de Bonita par un journaliste de Vision milles Collines etc ...

Sur son champ de bataille un jour Paul Chouta est contacté par Mbarga Nguelle. Ses chroniques sur les scandales liés aux concours de la police doivent passer sous silence. Le DGSN est prêt à mettre le paquet qu'il faut. Il va lui proposer 06 millions de FCFA. Paul Chouta pour rigoler lui répondra que son prix pour être corrompu c'est un milliard. Le DGSN comprend que l'offre est rejetée. Après moultes tentatives, il décide donc de passer à la phase des menaces. Il fait savoir à Chouta qu'il a le pouvoir de faire en sorte qu'il soit écroué tout de suite et à jamais.

Pris de panique, Chouta va promettre au DGSN de ne plus jamais s'intéresser aux concours de la police. Le DGSN sourit et le laisse s'en aller. Sauf que, une semaine ou deux plus tard, Chouta continue de mettre à nu les scandales suivant sa devise "ne rien dire pour nuire, ne rien faire pour plaire". C'est donc un affront qui fait que désormais il est dans le collimateur du DGSN. Que de fois ils ont cherché à l'enlever en vain. L'avantage de Chouta était justement qu'il ne vivait jamais à un endroit précis même si très régulier dans un quartier de Yaoundé, Jouvence. C'est donc à Jouvence que devant sa porte un matin il a retrouvé un poignard : première tentative d'intimidation. La deuxième c'est ce jour où ils ont presque failli le tuer si le propriétaire de la boutique d'où il revenait ne l'avait pas aidé. Il était 07h par là.

Ainsi, c'est Mbarga Nguelle qui fait arrêter Paul Chouta. Lorsque la rombière de Beyala est mise au courant de son arrestation sans connaître du motif elle se rend à la PJ pour se moquer de sa gueule (c'est une psychopathe). Sur place on lui inspire de déposer une plainte pour diffamation contre Chouta, de récupérer l'affaire pour dissiper le brouillard sur le motif de l'arrestation. Elle s'exécute et c'est alors qu'on lui annonce qu'il est arrêté pour avoir diffamé Calixte Beyala, la même qui au quotidien, comme une pute effarouchée diffame le président élu Maurice Kamto, en le traitant tantôt de PD, tantôt de sectaire etc...à ce propos comment une conasse pareille peut-elle faire arrêter un individu pour diffamation sans se faire arrêter elle-même ?

Après 13jours à la PJ on va donc delivrer un mandat de dépôt pour notre cher ami à la centrale de Nkondengui où il est arrivé ce matin vers une heure inculpé pour injure, calomnie, diffamation. On l'accuse aussi d'avoir osé dénoncer la haine tribale que propage MoMo. Tous ces motifs farfelus ne valent pas une incarcération. On n'aurait pas pu incarcérer Chouta pour diffamation si tel était le véritable mobile de son interpellation. Il est simplement victime de ses multiples alertes sur des sujets qui fâchent le grand cercle des diablotins...ces vampires qui mordent le droit et le vident de son sang chaque jour.

Mais puisque Beyala a récupéré l'affaire Chouta j'espère que lorsque viendra l'heure des dommages elle ne se défilera pas. La pauvre poufiasse ne sait pas encore dans quoi elle s'est fourrée. En tout cas avec son aptitude au plagiat elle a été habituée à dédommager les tiers, ça ne lui posera sûrement pas de problème.