You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 03 26Article 459509

Opinions of Tuesday, 26 March 2019

Columnist: Boris Bertolt

Procès renvoyé: Maurice Kamto, Penda Ekoka et Cie explosent de rage à Kondengui

Contrairement à une information en circulation, je suis formel, Maurice KAMTO n’a rencontré aucun émissaire de Paul Biya dans le bureau du juge ce matin au tribunal. Il était d’ailleurs accompagné des avocats. Après quelques minutes où il a été notifié d’un renvoi, il est retourné à la prison.

De sources sécuritaires, il aura une brève discussion avec Penda EKOKA, Albert DZONGANG, Valsero, Alain FOGUE et Paul Eric Kingue. Suite au debrief, Ils montent ensembles dans la voiture qui les amène au tribunal et qui avait quelques minutes auparavant transporté Maurice KAMTO.

Au tribunal, avant d’entrer chez les juges, car l’audience est à huis clos, ils sont précédés par une douzaine d’avocats. Coup de Théâtre, Alain FOGUE dit qu’il n’entre pas et ne sait pas pourquoi c’est une audience à huis clos. Tout le monde est dépassé, mais avocats et compagnons de lutte l’amène à entrer chez le juge. Mais il souligne que c’est la dernière fois en privé.

Le juge leur fait savoir que l’affaire est renvoyée à mardi prochain. Selon nos sources, Albert Ndzongang ne se retient pas. Il lance au juge: “ Biya ne doit plus se cacher derrière les gens pour leur faire jouer les mauvais rôles. Nous n’acceptons plus être jugés à huis clos. Vous nous accusez d’hostilité à la patrie, il faut peuple de venir écouter au cours des débats en quoi nous lui sommes hostile“. C’est ainsi qu’ils sortent du bureau du juge fou de colère.

Dans ce contexte, Ndzongang lance à nouveau à un avocat:” J’ai servi Biya. Il sait tout ce que j’ai fait pour lui. Qu’il me regarde dans les yeux et me dise si se battre pour l’avenir des enfants, d’ailleurs il a des enfants, c’est commettre un crime “. Fin de la discussion. Ils embarquent dans le car et promettent de ne plus assister à une telle mascarade.

Aucun émissaire de la présidence de la République n’était présent. Ni chez KAMTO, ni chez les autres.

Rappellons au sujet de la colère de Albert Ndzongang que Titus Edzoa, ancien médecin de Paul Biya, incarcéré pendant 25 ans pour avoir voulu se porter candidat contre Paul Biya confie en privé: “ Biya est un homme lâche et méchant “.