You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 11 21Article 476464

Opinions of Thursday, 21 November 2019

Columnist: BORIS BERTOLT

Quand Ayolo Mvondo s'associe à Mekulu Mvondo pour piller la CNPS

Tout le monde se souvient de la signature par Paul Biya en juin 2018 d'un décret portant réorganisation de la Cnps que le bandit/braqueur MEKULU MVONDO et sa complice la dénommée ASIM ABISONE Hortense ont brandi pour célébrer en grandes pompes le départ des responsables du ministère des finances qui s'opposaient à leur vol notamment l'Agent Comptable et le Contrôleur Financier Spécialisé.

Les observateurs avertis et les experts en finances publiques s'étonnaient alors de la signature par Paul Biya d'un décret illégal qui violait la loi de 2018 portant régime financier de l'Etat et la loi de juillet 2017 portant statut général des établissements publics.

En fouillant le fond de cette affaire, il apparaît que MEKULU MVONDO a remis à MVONDO AYOLO ce projet de décret qu'il a soumis à la signature de Paul Biya.

Pour comprendre les enjeux de cette autre scabreuse affaire qui accable MEKULU MVONDO, il faut se rappeler que le but de la manœuvre était de faire sortir du circuit des dépenses de la Cnps les haut-fonctionnaires nommés par le Ministre des finances qui se sont opposés pendant des années aux nombreuses pratiques de prévarication du DG de la Cnps.

Il était également question de permettre à MEKULU de se libérer des contraintes du Code des marchés publics qu'il a violé pendant tout son magistère en procédant à de nombreux détournements de deniers publics.

Comme l'affirme sous anonymat un cadre du Contrôle supérieur de l'Etat, on s'étonnait alors que Paul Biya légalise des actes de banditisme économique qu'une équipe de mission du Consupe présente dans ladite entreprise à cette époque avait pourtant épinglé comme des fautes de gestion-détournements de deniers publics.

Il faut rappeler que le rapport d'étape de cette équipe de mission qui avait recommandé en guise de mesures conservatoires la suspension de Mekulu de toute signature à la Cnps avait été detruit par le défunt BELINGA EBOUTOU à qui MEKULU versait d'importantes mallettes d'argent.

Ainsi le faux de MEKULU et de sa complice du vol ASIM ABISONE Hortense qu'il aurait épousé en bigamie lors d'un de leurs nombreux voyages en Afrique du Sud, a ainsi consisté en la violation de la règle de séparation des fonctions de comptable et d'ordonnateur prévue par la loi portant régime financier de l'Etat en créant un poste de Directeur des Finances et du patrimoine hiérarchiquement inféodé au DG et reprenant toutes les attributions de l'Agent Comptable nommé par le MINFI. MEKULU allait ainsi devenir juge et partie dans le paiement des dépenses en procédant librement au vol dont il est coutumier.

Sur un autre point, comment comprendre que le décret de juin 2018 dise que la Cnps qui est un établissement public ne soit pas assujettie au Code des marchés publics alors que l’article 62 de la loi de 2017 portant statut général des établissements publics pose qu'ils sont assujettis sans exception au Code des marchés?

MEKULU MVONDO qui fait actuellement l'objet de plusieurs procédures devant le TCS pour ses nombreux détournements (sur lesquels nous reviendrons bientôt) manœuvre actuellement à coup de milliards pour une entrée au gouvernement qui retarderait son arrestation imminente.

L'usurpateur qui affirme partout être le neveu du Chef de l'Etat alors qu'il n'en est rien, proclame partout être intouchable car jouissant de la protection de LAURENT ESSO.

La Cnps couve l'un des plus grands scandales financier de l'ère BIYA.