You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 09 24Article 447305

Opinions of Monday, 24 September 2018

Columnist: Boris Bertolt

Révélations: un nouveau scandale secoue l'ENAM

Les responsables du ministère de la Fonction publique et de l’école nationale d’administration et de magistrature ( ENAM) ne sont pas restés indifférents sur la polémique soulevée dans les réseaux sociaux autour du concours de L’ENAM. Des premières indications apparaissent sur certains cas. A savoir: Foe Bodo et Ondoua Ndo

LIRE AUSSI: Torturées au Koweït, des camerounaises appellent Eto’o et Biya à l’aide [Vidéo]

Selon nos sources, Foe Bodo et Ondoua Ndo ont effectivement composé mais ont été admises à travers le système des listes additives qui consiste à rattraper des candidats performants qui n’ont pas été acceptés par la commission de délibération.

Le problème tiendrait du fait que ces listes ne sont pas officiellement arrêtées. Elles peuvent être réduite ou longues et dépendent du ministre de la fonction publique. Cependant ces listes ne sont pas rendues publiques. Ce qui en réalité ne veut pas dire que les candidats n’ont pas composé.

Il s’agirait d’une opération académique et non politique. Le ministre aurait simplement constaté les procès verbaux transférés. Il s’agirait à cet effet d’une démarche qui s’effectue dans toutes les écoles. Juste que dans le cas précis les listes additives n’ont pas été communiquées.

LIRE AUSSI: Travail et sécurité sociale: le bilan du septennat de Paul Biya

Il s’agit des explications sur deux cas. Des investigations actuellement en cours sur les autres cas.

En dépit de ces explications, ces polémiques autour des admissions dans les grandes écoles soulignent l’importance d’une réforme des concours dans les grandes écoles.