You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 02 15Article 433261

Opinions of Thursday, 15 February 2018

Columnist: Boris Bertolt

Rumeurs de mort à Etoudi: Paul Biya n'est pas un président normal

L’un des exploits de Biya c’est d’avoir progressivement réussi à installer dans l’imaginaire des camerounais, l’idée d’un pouvoir divin. Les camerounais en sont au point où ils estiment que Biya pourrait être immortel. Mais plus important ils ont décidé de lui céder leurs droits.

Ainsi, aussi surprenant que cela puisse paraître, certains camerounais trouvent anormal de s’interroger sur la situation du chef de l’Etat. Or un chef d’Etat est un commandant suprême c’est à dire au dessus de tous.

Ces camerounais croient être citoyens mais sont en réalité sont des sujets. Car Biya n’est pas un individu comme tout le monde. C’est le chef de l’état. Il détient nos vies et la destinée de nos enfants. Donc être citoyen ce n’est pas seulement demander à Eneo de donner l’électricité ou de l’eau à la CDE ou encore envoyer des enfants à l’école, avoir une carte d’identité nationale ou un passeport. Être citoyen c’est pouvoir également participer à la vie politique de la cité et par là contrôler l’action des gouvernants. C’est pourquoi il existe la formule des droits et devoirs du citoyen.

Mais dans ce pays, Biya peut disparaître trois mois, aucune nouvelle et vous verrez certains camerounais trouver cela normal. Ce ne sont pas des citoyens mais des sujets de sa majesté Biya. Ce dernier peut se retrouver dans l’incapacité même de signer un document ou de marcher vous verrez certains vous dire qu’il est président. Or un President c’est celui qui dispose de toutes ses capacités physiques et mentales pour diriger un pays. Et chaque citoyen doit s’assurer tous les jours qu’il dispose de toutes ces fonctions. C’est un devoir. Car diriger un État ce n’est pas boire un casier de Guiness ou acheter deux sachets de Harki. SOYEZ DES CITOYENS.