You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 10 24Article 474638

Opinions of Thursday, 24 October 2019

Columnist: camerounlink.com

Sérail: Dion Ngute et sa rancune contre les Anglophone du Nord-ouest

Au regard de certains faits, le Premier ministre semble avoir une haine contre ses compatriotes de cette partie du pays.

On se souvient que lors de sa récente descente dans son Sud-ouest natal où il s’est adressé aux populations venues l’écouter, Dion Ngute avait fait une déclaration que de nombreuses personnes n’avaient pas du tout appréciée.

« Notre heure de manger est arrivée », avait-il déclaré sous des applaudissements nourris des populations. Une déclaration jugée inappropriée par plusieurs analystes de l’actualité. Pour de nombreux ressortissants du Nord-ouest, il s’agissait là d’un signe de frustration à leur égard. Ce d’autant que les leurs avaient tenu les règnes de la primature durant plus de dix ans sans arrêt.

Cela s’est justifié lors de la tenue du dialogue national où des personnes impliquées dans son organisation étaient en majorité originaires du Sud-ouest. Cinq des huit commissions étaient présidées par des ressortissants de cette région Le cardinal Christian Tumi a présidé une commission en sa qualité de membre du clergé.

Ce qui a provoqué la grogne dans le Nord-ouest où les populations se sentent frustrées et déçues que ce soit leur frère anglophone qui les marginalise à l’occasion d’une rencontre aussi importante pour leur avenir.

On n’oublie pas que le porte-parole était également du Sud-ouest. C’est dire si le grand dialogue national a été l’occasion pour Dion Ngute de donner à manger ses frères originaires de sa région natale. Les populations originaires du Nord-ouest se demandent ce qu’elles ont fait pour être marginalisées. Elles se posent la question de savoir pourquoi le Pm fait un clivage entre les anglophones du Sud-ouest et ceux du Nord-ouest. Pourtant, leur patriotisme et leurs contributions à la croissance et au développement du Cameroun ne souffrent d’aucun doute.

Dans tous les cas, les populations originaires du Nord-ouest espèrent que Dion Ngute saura se raviser à temps afin de corriger des erreurs qui sont de nature à développer des frustrations. A l’analyse de cette marginalisation, c’est à se demander si l’actuel Premier ministre peut véritablement aider à résoudre la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.