You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 02 01Article 455243

Opinions of Friday, 1 February 2019

Columnist: Boris Bertolt

Sérail: Haman Mana du quotidien 'Le Jour' dans le viseur du régime

René Emmanuel Sadi déclare su RFI que « les journalistes ne sont pas au-dessus des lois ». Il affirme qu’ils n’ont pas commis de délit de presse mais ont manifesté. Il fait référence au deux journalistes du quotidien Le Jour actuellement incarcérés. Il s’agit d’Eyengue et Tchopa qui se sont rendus lundi dernier à Doula au domicile d’Albert Ndzongang pour couvrir l’interpellation de Maurice Kamto, Christian Penda Ekoka et Albert Ndzongang. Donc Sadi Emmanuel René estime que les journalistes en couverture des évènements sont des manifestants. Mon Dieu !!!!! Quelle manifestation y a-t-il eu lundi à Douala. Et même s’il y a manifestation c’est le devoir des journalistes d’être présents sur les lieux afin d’informer la population des évènements. Mais pour Sieur Sadi, les journalistes doivent rester chez eux et raconter des choses qu’ils n’ont pas vécu. Mieux encore Issa Tchiroma.

Mais au fond, Emmanuel Sadi est un homme qui se fait toujours humilier. En réalité il exécute les ordres des sécurocrates bien qu’il partage leur point de vue. Mais il est incapable de jouer sa propre sa partition. Je vous ai dit l’autre jour que c’est un paresseux. « Incompétent » à la limite. Il fut un temps où il se voyait dauphin de Biya. Mais son incompétence s’est dévoilée au grand jour.

LIRE AUSSI: Sérail: erreur fatale de Biya, des démissions se préparent au sein du RDPC

En réalité, Sadi en maintenant Eyengue et Tchopa en prison a peur de s’attaquer à Haman Mana, le patron du journal Le Jour. Oui voilà la vérité. Le Jour qui depuis lundi a critiqué la méthode répressive du gouvernement en titrant d’ailleurs à sa UNE de lundi « sauvagerie ». Oui c’est de cela qu’il est question. Le pouvoir reproche au patron du Jour son alignement clair contre la répression policière et la violation flagrante de la constitution et de la démocratie.

LIRE AUSSI: Ambassade du Cameroun à Paris: 7,5 milliards détournés par le Trésorier

Emmanuel Sadi, faible, incompétent va chercher plus petit que lui pour régler ses comptes. Deux journalistes qui ont d’ailleurs des arriérés de salaire. Qui faisaient simplement leur travail d’informer la population. Mais l’ancien dauphin, diplomate de formation de surcroît doit se battre comme un beau diable pour montrer à ses amis que lui également peut encore rêver. Triste n’est-ce pas !!!!!

René Sadi si tu es garçon va faire arrêter Haman Mana et libère les enfants d’autrui. Voilà là où tu dois montrer que tu es fort tu te caches comme une souris derrière plus faible. Ehhh ahhh ossouan.

Voilà Haman Mana chez lui là-bas. Vas l’arrêter et laissez les enfants d’autrui rentrer chez eux. Ils ne faisaient que leur travail. Eux au moins travaillent. Pas comme vous qui volez notre argent comme des souris. En 4 ans vous avez fait passez la dette publique de près de 4 000 milliards à près de 8000 milliards Fcfa. On ne sait même pas où l’argent est partit. Aujourd’hui vous montrez que vous êtes forts sur des jeunes garçons qui travaillent pour la liberté et la démocratie.

Votre vrai niveau c’est Haman Mana. Allez l’arrêter on voit aussi. Sa ke bep bep. Minalmi.