You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 12 09Article 452332

Opinions of Sunday, 9 December 2018

Columnist: Boris Bertolt

Sérail: comment Chantal Biya a livré Ngoh Ngoh à Paul Biya

Lors du CoMipcam présidé par le Premier ministre il y a quelques jours pour faire le bilan de ce qui n’a pas marché dans les préparatifs de la CAN 2019, Bidoung Mkpatt alias Mini Pam a dressé un véritable réquisitoire contre les organisateurs.

Ce qui est écrit dans la lettre que vous pouvez voir ci-contre n’a rien à voir avec les mots virulents qu’il a adressés durant la réunion à la Primature. Faits inhabituels, il a attaqué et contre attaqué comme rarement un ministre ne l’a fait en présence du PM, Philémon Yang.

Derrière cette offensive, Mini Pam PAM faisait son job: afficher le SGPR, Ferdinand NGOH NGOH avec l’autorisation de la Première dame.

Depuis plusieurs mois, c’est elle qui sert de courroie de transmission entre lui et Paul Biya. Après chaque inspection de la Caf, le natif de Nanga Eboko adressait en catimini un rapport au chef de l’Etat via la première dame.
Plus grave, étant du même village que Ngoh Ngoh, il avait réussi à infiltrer son entourage le plus proche au point de savoir tout ce qui se passait au secrétariat général.

C’est dans cette logique que le texte lu et distribué aux participants à la réunion du CoMipcam a au préalable obtenu l’aval présidentiel. Devenu son ennemi public numéro 1, le SGPR a essayé tant bien que mal de le neutraliser. La dernière tentative étant la visite d’Ahmad et d’Eto’o au chef de l’Etat. Le SGPR s’était assuré de la mise à l’écart de Mini Pam qui n’a paradoxalement pas assisté à l’audience.

LIRE AUSSI: Epervier: Paul Biya tient (enfin) Ferdinand Ngoh Ngoh

Suite à la débâcle subie par la non organisation de la CAN en 2019, On comprend à présent la grande assurance éprouvée par le comédien face aux menaces de remaniement ministériel. Convaincu d’avoir alerté le couple présidentiel à temps sur les dérives du gang Ngoh Ngoh, Mini Pam se sait intouchable.

Quid de Seraphin Magloire Fouda et Ayem Monger les compagnons de NGOH NGOH qui n’ont pas encore dits leurs derniers mots. Les prochaines heures s’annoncent succulentes.

Demain: Révélations sur l’achat du matériel de la CAN pour la CRTV. Ou comment Tchiroma, Seraphin Fouda et NGOH NGOH ont tenté de percevoir plus de 3 milliards fcfa de rétro commissions.