You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 09 18Article 446953

Opinions of Tuesday, 18 September 2018

Columnist: Boris Bertolt

Scandale: 20 mois sans bourses d’études pour les étudiants camerounais en Tunisie

Imaginez un étudiant de 20 ans à l’étranger qui ne travaille pas. Loin de sa famille. Sans ressources. Qui doit compter sur sa bourse pour vivre. C’est à dire manger, payer son loyer, faire des photocopies et prendre un verre le week-end pour se détendre. Subitement il se retrouve sans plus rien. Rien et rien du jour au lendemain.

C’est le sort que subissent actuellement les étudiants boursiers camerounais en Tunisie. Ils accumulent actuellement près de 20 mois sans avoir reçu leur bourse de la part du gouvernement camerounais.

LIRE AUSSI: Ambazonie: et si la solution était entre les mains de Philemon Yang?

Dans le cadre de la coopération Cameroun- Tunisie ????????, le gouvernement tunisien met à la disposition du Cameroun à travers le ministère de l’enseignement supérieur un nombre de bourse pour les étudiants camerounais. Or depuis 20 mois. 20 mois les enfants n’ont rien reçu même pas cinq francs.

Selon nos sources en mars dernier, alors qu’ils étaient à 15 mois ils avaient déjà adressé une correspondance à plusieurs membres du gouvernement dont Jacques Fame NDONGO et au secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand NGOH NGOH. Depuis rien. Ils sont restés insensibles.

Or la Situation économique s’est encore aggravée avec la dévaluation du dinar. La vie est de plus en plus chers. Plusieurs ont été expulsés de leurs logements. Certains ont été abandonnés par les parents qui pensent qu’ils mangent l’argent de la bourse en secret. Des étudiantes se livrent à la prostitution pour survivre.

Ces étudiants qui sont moins de 30 doivent recevoir chacun seulement 75 000 Fcfa. Mais le gouvernement Biya n’a pas trouvé utile de payer la bourse des enfants. Alors qu’au même moment les autres pays africains parfois plus petits que le Cameroun payent régulièrement leurs étudiants.

LIRE AUSSI: Paul Biya est comme le président américain John Kennedy- Penda Ekoka

Leurs parents des enfants ont multiplié des descentes dans tous les ministères concernés, chez Lejeune Mbella Mbella du Ministère des Relations Extérieures ou Jacques Fame NDONGO de l’enseignement supérieur. Et même chez le premier ministre, Philémon YANG, rien, rien, rien. Des étudiants, 20 mois sans bourse d’étude.

Quelle honte ce pays!!!! Ossouan !!!! Ossouan !!!! Ayez un peu de fierté dans vos vies. Demandez-vous l’image qu’on aura de vous, de vos enfants. C’est de la méchanceté. Pendant ce temps vos enfants étudient dans des écoles en Europe avec notre argent que vous avez volé et se comportent comme des idiots dans les boites de nuit. Et dire que vous avez étudié gratuitement sur le dos du contribuable camerounais.