You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 08 15Article 469783

Opinions of Thursday, 15 August 2019

Columnist: BORIS BERTOLT

Un prisonnier politique échappe à la mort au SED

C'est un Nana Serges Branco très amaigri et amoindri qui est détenu à la prison de Mfou après deux semaines à la prison militaire du SED où il a été torture, ses testicules electrifies.

Il a une cheville enflée au niveau du pieds gauche et la douleur rend ses déplacements très difficiles.

Les gendarmes du SED croyaient qu'il allait mourir après la bastonnade qu'il avait reçu pendant trois jours successifs. Cette bastonnade a d'ailleurs laissé des séquelles partout sur son corps.

Il porte des stigmates sur le dos et une blessure ouverte sur son tibia gauche sans oublier une autre sur le front.

Il souhaite passer un scanner pour sa tête et même son genou mais les autorités s'y opposent.

Il est jetté dans la dernière des cellules de ce pénitencier. La cellule la plus sale.

Une source sécuritaire de la ville de mfou confie que les gardiens de prison ont reçu pour Mission de leur rendre la vie très difficile et ça explique sans doute pourquoi il se retrouve dans ce local là.

En dehors de lui il faut également noter la présence là-bas de deux autres militants du MRC à savoir le Docteur Christian Fouolefeck et le Docteur Modeste Ngono.