You are here: HomeWallOpinionsArticles2017 11 29Article 427290

Opinions of Wednesday, 29 November 2017

Columnist: Boris Bertolt

Un proche de Amougou Belinga propose la suspension de Facebook

Le monsieur que vous voyez sur la photo s’appelle Albert Mbida après avoir vécu en isolation dans un bureau étroit plein de vieux documents au ministère de la communication où il rongeait son aigreur de n’avoir jamais été promu par Paul Biya en dépit de tout son griotisme, il a été appellé par Amougou Belinga de VISION 4 où il officie aujourd’hui. C’est donc le le collègue de Parfait Ayissi.

Ce midi sur les antennes de la CRTV, au journal de 13h, il déclare: “ toute la génération androïde doit aller en prison “. En français facile nous qui utilisons Facebook, Instagram, snapchat et autre devons être arrêtés. Ce qui inclus Brenda et Junior les enfants de Paul Biya qui prétend défendre. Notre crime: utiliser les réseaux sociaux pour affirmer notre liberté comme. Le font les jeunes américains les chinois, les indiens et autres. Et dire que ce monsieur est enseignant de journalisme.

Voilà un enseignant qui nous a expliqué qu’on pouvait accuser quelqu’un d’homosexualité sans la moindre preuve. Qui a expliqué qu’un média pouvait diffuser les images d’un monsieur à moitié nu. Vous comprenez le niveau des étudiants au Cameroun. Quelle pourriture.

Pour comprendre l’effondrement d’un pays, croyez moi ce ne sont pas les indices macro économiques qui sont les plus déterminants, mais l’analyse des discours, des réactions, le jeu des catégories. Tous les indicateurs montrent que ce pays s’effondre sous nos yeux. Avec en tête de proue des individus chargés de corrompre la société.

Albert Mbida je vais faire simple. Avant d’envoyer les enfants d’autrui en prison, envoie d’abord tes propres enfants et tes petits fils. Pauvre type.
Tu parles de notre génération.... s’il fallait regarder la tienne, la prison serait un paradis doré. Ta génération doit être pendue. Les pieds et bras coupés. La tête arrachée et les corps traînés dans les rues. Mais nous ne feront pas ça. Nous allons pardonner au nom du désir de vivre ensemble et reconstruire une nouvelle république.

C’est ta génération qui envoie les jeunes en esclavage en Lybie. Qui envoie les jeunes au chômage. Qui tue. Qui emprisonne illégalement. En réalité les pêchés de ta génération sont impardonnables. Donc tu la boucles.