You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 10 31Article 475051

Opinions of Thursday, 31 October 2019

Columnist: Arsène Onana

Vacances de Brenda à Dubaï: les non-dits d’une polémique inutile

Profitant du congé académique accordé aux élèves de l’École nationale d’administration et de la magistrature (Enam) à la suite de leur stage professionnel, Brenda Biya a décidé d’aller découvrir Dubaï. Il n’en fallait pas plus pour que les esprits tordus en profitent pour organiser une cabale contre elle sur Internet.

Les nouveaux politiciens des réseaux sociaux, semblent avoir décidé de mettre tout bon sens de côté, pourvu qu’il y ait un buzz qui ternira l’image des personnalités publiques camerounaises, et principalement le président Paul Biya. Oui, maintenant, on ramène la politique partout ! On fouille, on espionne la vie privée des uns et des autres, on instrumentalise à des fins politiciennes inavouées. Brenda, la fille de notre Président, vient une fois de plus d’en faire les frais.

En effet la jeune demoiselle, vient de terminer un long stage professionnel de 6 mois, selon le calendrier de l’Enam, qu’elle fréquente. Et comme il est d’habitude après un stage, il ya la difficile et stressante étape du rapport de stage. Au terme de tout ceci, notre Brenda nationale a profité du break à elle offert, pour se rendre à Dubaï.

Dubaï, la cité féerique des Emirats Arabes Unies, est devenue une destination prisée des jeunes car cette ville fait rêver. L’obtention du visa d’entrée est extrêmement facile, d’ailleurs elle se fait tranquillement par Internet et à moindre coût. Dans la ville, tout y est grand, merveilleux, mais en plus les achats s’y font à moindre coût !

Ce n’est un secret pour personne, tout ce qui coûte un prix exorbitant en occident, on le retrouve à moindre prix à Dubaï.

Bien plus, à Dubaï, nul besoin d’être un prince émirati pour vivre le rêve: les hôtels les moins chers sont particulièrement luxueux; on peut rouler en voiture de luxe de location (Rolls Royce, Ferrari, Lamborghini etc) sans débourser grand-chose; les bijoux, sacs à main, téléphones de grandes marques, s’y vendent au comptoir comme des bouts de pain. Tous ces facteurs mis ensemble, font de Dubaï une destination particulièrement prisée par les personnes de tous âges.

Brenda aussi, a choisi cette cité attrayante pour quelques jours. Et, comme le font tous les jeunes de son âge, elle partage cette belle expérience avec ses followers sur les réseaux sociaux, au travers de la publication de quelques photos.

Hélas, parmi ses followers, il ya justement les ” followers passifs”. Ces personnes mal intentionnées, qui ont choisi de faire de la désinformation un corps de métier. Brenda vient une fois encore d’en être la cible. Qu’est-ce qu’on n’a pas lu !!

Je pense pour ma part qu’à un moment donné il faut être un peu sérieux, il ne faut pas tout confondre. Oser mélanger la crise anglophone que le Gouvernement essaie de résoudre, ou encore le récent éboulement à Bafoussam, au séjour de Brenda à l’étranger, est scandaleux et relève tout simplement de la sorcellerie ! Des familles sont endeuillées, ont perdu leurs maisons, certains de leurs proches sont encore disparus. Ces familles, au moment où le Gouvernement est mobilisé pour leur apporter assistance et réconfort, au moment où le président Paul Biya manifeste clairement sa compassion et décide d’assister les victimes avec une aide de 200 millions de Francs CFA, vous venez leur parler de Brenda. Sincèrement ces personnes attristées n’en ont rien à faire. D’autant plus que la sincérité et la générosité de cœur de Brenda, sont connues de tous.

Le Grand Dialogue National qui vient de s’achever, doit se poursuivre dans les cœurs, et dans nos attitudes au quotidien. Remuer le couteau dans la plaie, ne participe pas de cette dynamique d’apaisement dans laquelle s’est inscrite l’immense majorité de nos concitoyens. Nous devons prôner la concorde, la fraternité, et le vivre-ensemble. La stigmatisation, la diffamation, la manipulation des masses ne doivent plus avoir droit de cité surtout dans les réseaux sociaux.

Le président Paul Biya, nous a invités à être des followers actifs, responsables et républicains. Alors chers internautes, restons dans cette dynamique. Et surtout n’oublions pas que chacun d’entre nous a le droit de vivre sa vie, y compris Brenda BIYA.