You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 10 08Article 448312

Opinions of Monday, 8 October 2018

Columnist: Kand Owalski

Victoire de Kamto: réponse sèche et éducative à Grégoire Owana

En réaction à votre publication concernant la conférence de presse du président KAMTO

1-?Primo, le président KAMTO n'a pas proclamé les résultats la présidentielle. Seule la Cour constitutionnelle camerounaise a compétence pour le faire lors d’une cérémonie solennelle organisée à cet effet. Il a annoncé avoir reçu mandat clair du peuple. Cela implique, en français, qu'il estime avoir gagné, sans que cela engage l’institution judiciaire suprême. C'est l'expression de la liberté d'expression, garantie par la constitution, en plus d’être une pratique courante dans toutes les démocraties. Aucun chiffre n’a d’ailleurs été évoqué.

2- ? Secundo, d’autres candidats l'ont fait aujourd’hui, comme Cabral Libii, dont vous taisez volontairement le nom.

LIRE AUSSI: Maurice Kamto officiement considéré comme 'un hors-la-loi'

3- ?Terzo, Biya le fait à travers des chaînes TV comme vision 4, véritable appareil idéologique de l’Etat, au sens où l'entendait Louis Althusser, cette sinistre chaîne passant en boucle l'information selon laquelle Biya aurait eu 100% de votes pour tromper les camerounais.

4- ? Quarto, lors d’élections précédentes, Issa Tchiroma et d'autres ministres de triste mémoire passaient directement après le scrutin informer l'opinion nationale au Journal de 20h de la CRTV que Biya avait gagné et communiquaient des chiffres qu'ils étaient seuls à detenir. Vous êtes donc mal placé pour donner des leçons, et ne pouvez reprocher au président Kamto de faire ce que vous avez toujours fait, en application de la théorie des « mains propres ».

LIRE AUSSI: Voici ce qui va arriver à Maurice Kamto pour avoir revendiqué la victoire

5- ? Enfin, dans un fax récent, Jean Kuete du RDPC a demandé à Cabral Libii et NKOU MVONDO, qui vient d'être nommé à la Commission nationale électorale indépendante, d'annoncer leur victoire 24 h après l'élection, consigne respectée par Monsieur LIBII.

6- ?Alors, cher Monsieur, fermez votre clapet!