You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 01 17Article 454128

Opinions of Thursday, 17 January 2019

Columnist: Boris Bertolt

Voici comment Chantal Biya et Ferdinand Ngoh Ngoh prennent le contrôle du pays

Dans le sérail, c’est un secret de polichinelle. Les responsables de la République ne se cachent plus pour affirmer: “ Le pays est désormais entre les mains de Chantal Biya à travers Ferdinand NGOH NGOH “. Les récentes nominations à la SONARA sont l’illustration la plus parfaite.

5 jours après avoir rendu public un communiqué où il instruisait le cumul des postes de Ministre des marchés publics et DG de la SONARA à TALBA Malla Ibrahim qui bénéficie de la confiance de Paul Biya, un conseil d’administration s’est tenue lundi pour nommer un certain Jean Paul Simo Djonou au poste de nouveau DG.

LIRE AUSSI: Sous Paul Biya, le cumul de fonctions est à deux vitesses

Ce revirement n’est en rien une volonté de mettre fin aux cumuls dans la République. Car le nouveau DG est lui même un cumulard. Ancien chargé de mission à la Présidence de la République, il est également président du Conseil d’administration du Port en eau profonde de KRIBI principalement contrôlé aujourd’hui par Ferdinand NGOH NGOH qui a confié tous les pouvoirs au DGA qu’il a fait nommé.

Il faut donc lire cette nomination de Jean Paul simo Djonou comme un prolongement du coup de force de Ferdinand NGOH NGOH qui progressivement fait main basse sur la République dans l’optique de la succession.

LIRE AUSSI: La date du retour de la dépouille de Foumane Akame au Cameroun est connue !

Soulignons au passage que ce n’est pas Jean Paul Simo Djonou qui était d’abord pressenti pour le poste de DG de la SONARA, mais Cyrille NGOH membre de la famille de Chantal Biya et par ricochet de NGOH NGOH.

Mais n’ayant pas pu faire passer ce choix, il s’est rabattu sur Simo Djonou qu’il connaît déjà très bien. Remarquer une chose: la plupart des grandes dernières nominations à des postes de responsabilité viennent de la présidence de la République. A ce demander si les ministères ne servent plus à rien dans la République de NGOH NGOH.

La NGOH NGOH connexion se met progressivement en place.