You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 03 29Article 436369

Opinions of Thursday, 29 March 2018

Columnist: Boris Bertolt

Voici comment Issa Tchiroma s’est débarrassé de son ami Djibrilla Adamou

Ouf !!! Fin de parcours pour un grand bandit. Les fonctionnaires et usagers du ministère de la Communication peuvent respirer. À commencer par Issa Bakary Tchiroma, le Mincom qui s’est enfin débarrassé de son très encombrant âme damnée et Secrétaire particulier Djibrilla Adamou. Cet individu peu recommandable n’a désormais plus le droit de mettre ses pieds au Ministère de la communication, tout comme il n’est la bienvenue dans le parti Fsnc.

Ce dernier avait élu son repaire dans le cabinet de son patron et régentait tout ce qui pouvait s’y tramer. À commencer par l’argent qu’il confondait au sien. Secrétaire du ministre, il était aussi accessoirement secrétaire à l’organisation et bien entendu…Trésorier du Fsnc. Autant de fonctions où l’argent coule à flots et sans bruit. Aux dires de ses victimes, en presque 10 ans de présence de Tchiroma au Mincom, ce délinquant en boubou a pu siphonner sans coup férir plusieurs centaines de millions de francs de l’aide de l’État à la presse en passant par les fonds publics destinés au parti ou encore les marchés fictifs qu’il attribuait à ses connaissances.

Son premier « Mboutoukou » aura été son propre ministre. Délesté au propre comme au figuré de tous « ses avoirs ». Pendant ce temps, cet ancien modeste ouvrier du lycée Fustel de Coulanges, se la coulait douce en empilant les épouses (trois au moment de son limogeage). Enfin presque ! Certaines d’entre elles ayant décidées, une fois sa déchéance connue, de ne plus cheminer avec un damné.