You are here: HomeWallOpinionsArticles2018 01 09Article 429985

Opinions of Tuesday, 9 January 2018

Columnist: Boris Bertolt

Voici comment Ndongo et ses experts préparaient depuis 2016 le vol des 100 milliards

PETIT cas pratique de Feymania pour les profanes. Ca se passe dans l état du Gondwana. Je profite de la crise en Chine et de la cessation d activités des entreprises d assemblage de Notebooks.

Je repere une entreprise d assemblage de notebooks à vendre à 1 yuan symbolique, l état chinois acceptant d eponger le passif.

Je créé une Société Holding aux USA, dans l état du Delaware, et je rachete via la Société Holding que je controle l assembleur de Notebooks basé en Chine.

Dans mon pays le Gondwana ou je suis Roi, je créé un besoin artificiel pour la jeunesse : 500000 notebooks offert gratuitement aux etudiants.

Je signe un contrat de financement de 75 milliards de Monkey's Money comme l appelle Salim Njoya, avec CHINA Bankexim.

Les 75 milliards sont vires sous le compte bancaire de la Société d assemblage de notebooks en Chine, que je controle desormais. Avec les subventions, des exonerations et autre avantages, j assemble un Notebook à 10000 Monkey money.

Au final, les 500000 notebooks reviennent à 10 millards de monkeys money, en y ajoutant les impots et taxes dues en Chine, et divers charges, je depense 15 milliards de Monkeys money, et m en sort avec un benefice net de 60 milliards que je vire en Suisse mon pays de residence via un Montage financier.

Tout le monde est content : Benjamin Zebaze est content . Les militants du Rassemblement de la tontine du Fey iront fêter au village et m envoyer des motions de soutient pour mes 60 milliards . ca se passe dans la republique du Gondwana et toute ressemblance avec la realite n est que pure coïncidence .

N. B: ce texte a été publié dès 2016. À l’époque on voyait déjà l’entourloupe et ces fait. Internet est bien. Voici l’importance de l’archivage.