You are here: HomeWallOpinionsArticles2019 04 19Article 461220

Opinions of Friday, 19 April 2019

Columnist: Kand Owalski

Voici pourquoi Macron ne veut pas de Kamto à la tête du Cameroun

Une semaine avant son arrestation, le président élu Maurice KAMTO est approché par la France. Elle veut négocier avec lui les garanties de ce que si elle milite pour que lui soit rendue la victoire acquise du peuple camerounais il mettra un peu d'eau dans le vin de son discours sur le nationalisme politique, économique et culturel en desserrant son programme un peu trop cardenacé pour la France...

Ceux qui ont lu le programme de Maurice Kamto comprendront facilement ce qui fait peur à la France : renégociation des APE, création d'une langue nationale, résolution de la crise anglophone pouvant aboutir à l'autonomie des régions...ce qui est une très mauvaise chose pour la France et ses partenaires du régime Biya, etc...

Il faut dire que la position du Cameroun en Afrique centrale fait que la France ne peut se permettre de soutenir candidat au discours nationaliste ; ceci orchestrerait sa chute en Afrique centrale et sur moins de 10 ans en Afrique francophone. Je veux dire que si Paul Biya tombe, et il va tomber, c'est d'abord l'Afrique centrale entière qui est sauvée car les autres dictateurs, Deby, Obiang, Sassou, le mourant Bongo, vont tous tomber; et ce n'est pas bon pour ce pays d'Europe qui vit comme une sangsue , comme un parasite au dépend des ressources africaines, autant humaines que naturelles et financières.

La réponse de Maurice Kamto : "je ne vous garantis rien du tout" leur a-t-il répondu et une semaine plus tard, sous recommandation de Le Drian lui et les membres de la coalition étaient arrêtés sur la base d'un Mandat de perquisition...

Depuis son arrestation, certains hauts cadres du MRC ont subi de nombreuses pressions de la part de l'ambassadeur français le colonel Gilles Thibault qui a récemment été rappelé en France. L'information Selon laquelle Biya et la France préparerait Frank Biya est strictement vraie. Quand on sait que Chantal Biya qui déteste son beau fils n'accepterait jamais un tel deal on est en droit de se demander si son état de santé actuel n'est pas lié à tout ce qui se prépare. Notons que se qui se prépare c'est l'arrestation de Ngoh Ngoh, celle de Bidoung Kpwatt, de Louis Paul Motazé et du nouvel artiste comédien Nganou Djoumessi.

Aujourd'hui plus que hier les propos de Lamberton sur le bamileke s'appliquent : Maurice Kamto est un caillou dans la chaussure de la France ; il l'est encore plus avec le tout puissant économiste Penda Ekoka qui avait vite fait de refuser le poste de vice-président de la BAD qu'on lui proposait pour trahir son allié.

On peut comprendre pourquoi la France est le seul pays à avoir pris le risque hier de défendre mais en vain le dictateur Paul Biya. Si ça ne tenait qu'à elle Maurice Kamto et les autres seraient condamnés aujourd'hui sur la base de supputations.

Le Cameroun tient sa chance de redresser le dos courbé de l'Afrique toute entière ; cette chance c'est le système Maurice Kamto. Il appartient aux Camerounais de la saisir ou de la trahir.