You are here: HomeWallOpinionsArticles2020 02 09Article 490705

Opinions of Sunday, 9 February 2020

Columnist: Boris Bertolt

Voyages, meetings géants: voici le secret de Maurice Kamto


Click to read all about coronavirus →

Hier matin, alors que je rencontrais pour la première fois le Prof Maurice Kamto, celui qui porte désormais l’espoir de millions de camerounais, la première remarque que je me suis faite mentalement c’était qu’il devrait ralentir le rythme! Il était fatigué! Les meetings qui s’enchaînent à un rythme effréné, les conférences de presse, les réunions privées, la gestion des guerres médiatiques, les voyages en avion, le décalage horaire, etc etc. En plus, partout où il se présente, ce sont des cris de foule à n’en plus finir! Imaginez les migraines qu’il doit combattre au quotidien à cause de vos cris! Moi-même j’ai dû prendre deux Tylenol hier quand je suis rentrée tellement j’avais crié...

Bref, tout au long de la matinée, je me demandais comment il peut soutenir un rythme aussi effréné. Jusque 23h vendredi soir le prof et ses alliés se trouvaient encore au palais des congrès de Montréal. Dès 6h du matin il prenait son vol pour Toronto, pour participer à un petit-déjeuner avec environ 75 personnes sous forme de levée de fonds, ensuite il devait accorder une entrevue à Radio Canada, rencontrer les leaders de la communauté anglophone de Toronto, et ensuite se rendre au grand meeting où il était attendu à 10h30!!! Après le meeting qui s’est fait au pas de course, le prof et ses alliés devaient se rendre à l’aéroport dès 13h pour prendre leur vol pour les USA, ayant des obligations sur le territoire américain ce même après-midi. Rien qu’à détailler ce programme j’ai moi-même le tournis.

Puis, pendant le grand meeting, lorsque j’en étais encore à cogiter sur le fait que le prof devrait ralentir le rythme,

IL S’EST PRODUIT QUELQUE CHOSE D’EXTRAORDINAIRE!

Pour ceux qui ont suivi le live, vous l’aurez peut-être remarqué, peut-être pas, mais j’ai littéralement vu la métamorphose dans la personne du prof Kamto quand il a commencé à parler de l’histoire du Cameroun. Il nous a expliqué de façon simple comment le territoire de Kamerun avait été progressivement réduit, passant de 800.000 km2 à 475.000 km2 aujourd’hui. Il a justifié sa position pour le fédéralisme en expliquant qu’il ne soutiendrait jamais que le Cameroun perde un autre m2. Il a rappelé la lutte qu’il a mené au long de sa carrière pour préserver l’intégrité territoriale du Cameroun, il a parlé des bases juridiques qui sous-tendent les réclamations des camerounais originaires des régions anglophones, etc etc.

L’engouement, la verve, l’esprit de combativité qu’il avait sur le moment, lui redonnaient l’énergie d’un jeunot de 18 ans et ses mouvements sur l’estrade le traduisaient clairement! Il faisait des va-et-vient entre l’estrade et le public, et je me demandais d’où lui est subitement venue l’énergie!

ET C’EST LÀ QUE J’AI COMPRIS...

J’ai compris que même si vous enchaînez 10 meetings par jour pour ce monsieur, tant que c’est pour parler du Cameroun, il ne se fatiguera jamais! Il suffit de prononcer le mot Cameroun pour que toutes les cellules de son corps s’activent!

J’ai compris que son objectif ce n’est pas de produire l’effet wow qui entraîne les cris de joie et les youyous lorsqu’il va à la rencontre de ses compatriotes. Cela lui importe peu. Mes chers amis, à mon humble avis ce que cet homme essaie de faire c’est juste de nous amener à partager la même PASSION que celle qu’il a pour le Cameroun.

À ceux qui ont voulu entacher l’événement d’hier, j’aimerais dire une chose. Le prof Kamto ne veut pas contribuer aux actions pour diviser le pays. Ne l’y forcez pas. Ne le piégez pas. Prenez le temps de comprendre ses motivations.

Peace

Alice Fomen

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter