You are here: HomeNewsHealth2019 02 27Article 457401

Health News of Wednesday, 27 February 2019

Source: Repères N°176

Santé: la douane détruit 2 tonnes de produits contrefaits dans l’Adamaoua


Click to read all about coronavirus →

La liste est constituée de produits pharmaceutiques, vétérinaires, phytosanitaires. Elle contient également ADAMAOUA du tramol et des cigarettes prohibés.

Depuis le début de l’année, le secteur des douanes de la Région de l’Adamaoua a intensifié la lutte contre les produits de contrebande. Le poste de l’aéroport de N’Gaoundéré et à la brigade de Meiganga ont mis la main sur d’importants stocks de produits impropres à la santé. Il s’agit de 25 colis de produits pharmaceutiques prohibés, de 2 cartons de tramol, des produits vétérinaires, phytosanitaires et des cigarettes. Les produits saisis sont estimés à environ 02 tonnes. Ils ont été détruits le 21 février 2019 à N’Gaoundéré. Le secteur des douanes de l’Adamaoua a présenté ces produits aux responsables administratifs de la région. « Nous avons vu le travail du secteur des douanes de l’Adamaoua notamment dans la lutte contre des médicaments prohibés.

Le gouvernement attache une importance capitale à cette lutte parce que la présence de ses produits prohibés entame la santé de nos citoyens et puis compromet le développement du tissu économique de notre région. Nous nous réjouissons de ce qu’à la clé les résultats sont là. Des quantités des médicaments sont saisies chaque année. Nous sommes venus lancer une fois de plus un appel aux services des douanes et d’autres services également, afin qu’ils redoublent d’ardeur au travail pour que ses contrôles soient effectives et positives», a indiqué le gouverneur de l’Adamaoua, Kildadi Boukar. Pour le chef de secteur des douanes de l’Adamaoua, la lutte va s’intensifier pour que la douane puisse atteindre ses objectifs de l’année en cours.

«Pour l’année 2019 nous allons peaufiner des stratégies pour mobiliser au maximum les recettes non pétrolières selon les instructions du ministre des Finances. Parce que le pays en a besoin pour son développement. Nous devons mettre un accent aussi sur la saisie des produits prohibés qui constituent un danger pour la population», a déclaré Ahidjo Norbert. Qui précise par ailleurs qu’un accent particulier sera mis en 2019, sur les véhicules non dédouanés qui circulent avec de fausses plaques d’immatriculation. Pour le représentant de l’ordre des pharmaciens, «les produits que nous venons de brûler sont des médicaments et des cigarettes très dangereux pour la santé des populations. Certains paquets de cigarettes n’ont pas été marqués par la vignette et d’autres ont été marqués par des fausses vignettes. S’agissant des médicaments, tous sont contrefaits et les indications prescrites sur les paquets ne respectent pas les normes sanitaires», précise-t-il.

Au titre du 1er trimestre 2019, 400.000.000 FCFA de recettes douanières ont été collectés par le secteur des douanes de l’Adamaoua. Le chef secteur des douanes promet de franchir la barre d’un milliard de FCFA, objectif assigné à son secteur. Et d’insister que : «nous traquons les contrebandiers et vous verrez que le parking de notre secteur est plein de véhicules saisis.» Il s’agit des usagers qui roulent avec des faux documents de douanes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.