You are here: HomeCountryEpoque contemporaine

Contemporain

En 1972, la République fédérale a été remplacée par un État unitaire. Ahmadou Ahidjo a remporté les élections de 1975 et 1980.

C'est plus tard, en novembre 1982, qu'il démissionne pour "raisons de santé" et est remplacé par l'ancien Premier ministre, Paul Biya, chrétien du Sud. Ahidjo regretta plus tard son choix et, après un coup d'état raté de ses partisans, il fut contraint à l'exil en 1984.


Le règne d'Ahidjo date de (1960-1982) - La République Fédérale du Cameroun
Ahmadou Ahidjo a été élu président du Cameroun en 1960 et John Ngu Foncha est devenu son vice-président.

En 1961, lors de l'unification du Cameroun britannique et du Cameroun français, le pays est connu sous le nom de " République fédérale du Cameroun ". Ils ont ajouté deux étoiles sur le drapeau du Cameroun français pour symboliser la fédération.

En 1962, le franc CFA est devenu la monnaie officielle du pays dans les deux régions.

Le multipartisme a été interdit, et le parti unique a été appelé CNU (Cameroon National Union).

En 1970, Solomon Tandeng Muna est remplacé par A.N. Jua comme premier ministre britannique du Cameroun et est élu vice-président de la République fédérale.

RépubliqueUnie du Cameroun

Le 20 mai 1972, le Président Ahidjo a organisé un référendum pour mettre fin au système fédéral en vigueur jusqu'alors. Le référendum a été largement gagné le 20 mai, date à laquelle est devenue la fête nationale d'un nouveau Cameroun désormais appelé " République Unie du Cameroun ".

Dans le même temps, le Président Ahidjo a adopté la nouvelle doctrine économique du Cameroun, le " libéralisme planifié ", qui a été mis en œuvre quelques années plus tard comme un moyen de surendettement du pays.

La création du poste de Premier ministre

Le Président Ahidjo a organisé un nouveau référendum pour réviser les constitutions de 1975. Il a gagné le référendum. La révision a permis la création du poste de Premier ministre et Paul Biya, un jeune chrétien du Sud, a été nommé.

C'est en novembre 1982 qu'il démissionne pour "raisons de santé" et est remplacé par l'ancien Premier ministre Paul Biya. Ahidjo regretta plus tard son choix et, après un coup d'état raté de ses partisans, il fut contraint à l'exil en 1984.

L'empire de PaulBiya (de 1982 à aujourd'hui) - La prise de contrôle et la modernisation

Paul Biya, nouveau président camerounais nommé par le Premier ministre Bello Bouba Maïgari avant de démettre de ses fonctions le Premier ministre un an plus tard. Cette révolution de palais a mis fin à un régime que l'on reprochait à l'exécutif, assisté d'un parti unique qui avait mal encadré la population, d'avoir trop de pouvoir.

Le 4 février 1984, le pays a été rebaptisé "République du Cameroun" après une révision de la Constitution adoptée par l'Assemblée nationale.