You are here: HomeNewsPolitics2017 11 09Article 425738

Politics of Thursday, 9 November 2017

Source: cameroon-info.net

L’UPC - Manidem a un nouveau bureau exécutif

Le nouveau bureau de l’Union des populations du Cameroun (Upc) – Manifeste national pour l’instauration de la démocratie (Manidem) est en service depuis le 4 novembre 2017. Composé de cinq membres, le nouveau Secrétariat du comité directeur de ce parti politique de l’opposition au Cameroun a été installé à l’issue de son 2ème congrès qui s’est tenue à Douala sous le thème : « Upc-Manidem: un souffle nouveau avec les masses populaires pour sortir le Kamerun de l’impasse». Cette nouvelle équipe est présidée par Albert Moutoudou. Il est accompagné de deux vice-présidents, respectivement André Bayémi, chargé des relations panafricaines et internationales et Emmanuel Batoum, responsable de l’organisation. Le secrétariat général sera assuré par Chumchoua Penda, tandis que Leuka ghislain tiendra les rênes de la bourse.

Il a été recommandé à cette nouvelle équipe de mettre un accent sur la formation et le recrutement des jeunes dans le parti pour poursuivre l’action des pères fondateurs du parti du crabe, de redonner un souffle nouveau au parti et d’œuvrer à sa visibilité au niveau national et international. Cette nouvelle démarche, a pour but de redonner un nouveau souffle à ce parti politique et d’étoffer ses militants pour faire face aux nombreux défis qui l’interpellent, notamment l'année électorale, 2018, qui s'annonce.

Dans cette logique, le nouveau président entend soutenir sur le plan local, l’action des pouvoirs publics dans la lutte contre la nébuleuse Boko Horam et éradiquer ce fléau qui sévit dans les régions de l’Extrême-Nord. Quant à la crise socio-politique dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, L’Upc-Manidem demande à l’Etat de créer des conditions d’apaisement pour une sortie de crise et de l’instauration d’un dialogue. A l’échelle internationale, Albert Moutoudou prévoit de mener une diplomatie internationale qui porte sur une vision anti-impérialiste du continent et préparer les africains à l’idée de créer des Etats-Unis d’Afrique. Le parti se réjouit par ailleurs de la première bataille remportée pour sa reconnaissance par la Chambre Africaine des droits de l’homme et des peuples comme parti politique sous le nom Upc-Manidem et reste ouvert pour toute négociation avec l’autre tendance de l’Upc.