You are here: HomeNewsPolitics2015 12 23Article 349928

Politics of Wednesday, 23 December 2015

Source: cameroon-info.net

Le torchon brule entre Bakang Mbock et Grégoire Owona


Click to read all about coronavirus →

Plus rien ne va dans les sections du Rdpc. L’élection des bureaux de l’Ojrdpc et de l’Ofrdpc du Nyong et So’o Ouest se sont déroulées mercredi 2 décembre 2015 dans les 22 sous-sections. Mais, les résultats officiels restent encore attendus après une vingtaine de jours. Et pour causes ? Le Messager du mardi 22 décembre relate que: «De forts soupçons de fraudes, de falsification des résultats et de séquestration des présidents de trois sous-sections pèsent sur l’ex-député, Blue Regine Tsoungui».

A en croire Mbarga Assembe Luc, président de la commission électorale de section du Nyong et So’o, à cause de Regine Tsoungui, «le processus a été émaillé de plusieurs irrégularités et anormalités qui consacrent une violation des textes de base du Rdpc», indique le journal.

En effet, selon les votes enregistrés et d’après les résultats présentés, vient à la tête de la section du Rdpc, Tobias Ndjie Mveng avec un pourcentage de 49,21% des voix. Pour ce qui est de l’Ojrdpc, c’est Guy Noa Essomba qui devrait trôner à sa tête. A l’Ofrdpc, Zibi Onguene remporte la victoire avec 50,18% des votes. Elle devance la liste conduite par Regine Tsoungui qui arrive en seconde position avec 49,82%, peut-on lire dans le quotidien.

Et pourtant de nombreuses irrégularités ont été observées par Luc Assembe qui déclare: «Les présidents des bureaux de Nkolmbong et Kana Nord, bien qu’ayant achevés les dépouillements après 18 heures, ont ramenés les résultats à une heure tardive, après minuit. Leurs procès-verbaux sont inexploitable car présentant des chiffres incohérents quand ils ne sont pas simplement signés. Par ailleurs, les états d’émargement montrent clairement un certain nombre de votes suspects… ceci laisse apparaitre une situation évidente de fraude…», déplore-t-il.

Selon des sources, la proclamation des résultats de terrain, coince au niveau de la commission départementale de coordination dont la présidente est Cathérine Bakang Mbock. Elle aurait prêché par l’inertie. D’ailleurs, «On l’accuse de n’avoir jamais mis les pieds dans le Nyong et So’o», relève le quotidien. Pourtant, malgré les fraudes avérées, les aveux de certains présidents des sous-sections disqualifiés, Mme Bakang Mbock veut proclamer les résultats falsifiés en repêchant la liste conduite par l’ex-député Regine Tsoungui.

Ceci malgré les instructions du Ministre Gregoire Owona. «Elle s’est laissée embourber dans l’engrenage et l’arrangement consistant à placer leurs pions dans la section Ofrdpc», poursuit le journal. Aussi dans l’attente des véritables résultats, tout le monde se regarde en chiens de faïence.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter