You are here: HomeNewsPolitics2015 12 31Article 350892

Politics of Thursday, 31 December 2015

Source: Le MODECNA

Les adresses du président de MODECNA

Chers compatriotes,Chers concitoyens,Peuple camerounais,L’année 2015 qui nous tourne le dos nous a démontré à quels points 33 ans de mal gouvernance fragilisent la nation camerounaise.

En effet, du point de vu sécuritaire, 2015 a été particulière avec notamment les attaques terroristes et l’insécurité quasi permanente à l’Est et à l’Extrême Nord de notre pays.

Toutes choses qui auraient amené Paul BIYA à commettre une erreur historique, la plus grave des erreurs qu’un chef d’Etat puisse commettre, celle de décider d’autoriser unilatéralement une armée étrangère à s’installer au nord Cameroun sans consultation préalable du peuple camerounais.

Le MODECNA prône une coexistence pacifique ; une coexistence des religions qui respectent les lois de la République. Il nous appartient alors, je veux dire aux Camerounais d’imposer un rapport nouveau avec l’exécutif, pour empêcher tout fanatisme religieux qui déstabiliserait notre pays.

Cette détermination passe par notre engagement à un patriotisme objectif, cohérent et permanent.

Pour lutter contre l’insécurité dans notre pays, nous avions proposé la mise sur pied d’une commission nationale mixte pour la gestion transparente des crises transfrontalières dans une correspondance adressée à Mr. Paul BIYA, Président de la République datant du 06 janvier 2015.Notre solution comme vous pouvez le constater reste l’unique voie de sortie de ces crises sécuritaires.

Nous sommes ravis que les pays qui sont touchés par cette crise aient adopté nos recommandations, notamment la mise sur pieds de la Force Multinationale Mixte, faisant ainsi de notre parti une véritable force de proposition.

Mais l’éradication de l’insécurité passe véritablement en plus de la dernière proposition, par la mise sur pied de stratégies nouvelles, notamment la généralisation du port de la puce électronique par les citoyens, les étrangers touristes ou résidents au Cameroun et sur le matériel roulant devant signaler la présence de tout objets suspects , ce dans un cadre de strict respect des libertés individuelles.

Sur le plan social au MODECNA, en 2015, nous n’avons pas pu réaliser toutes nos promesses à l’instar de Modecna – Solidarité qui a rencontré dans sa mise en œuvre quelques difficultés dues à l’insécurité généralisée dans notre pays.

S’agissant de la lutte contre les abus des biens du peuple, après des sommations et injonctions au RDPC et à son Président, Président de la République, pour la libération des maisons du Peuple dites Maisons du Parti RDPC, le MODECNA a impulsé la création de la COALLITION CITOYENNE POUR LE CAMEROUN (COACIC).

C’est la plate forme des partis politiques, des organisations de la société civile et des personnalités indépendantes avérées. C’est le lieu ici pour moi de présenter mes remerciements à tous ceux qui de près ou de loin nous ont rejoints par leur contribution pour la réalisation de cet instrument indispensable de la lutte contre les abuseurs des biens du peuple et de la construction d’une république juste et exemplaire au Cameroun.

Voici par ailleurs la liste des biens du peuple abusés, recensés par la COACIC :

> Les Maisons du Parti confisquées par le RDPC ;

> La non application de l’article 66 de la constitution ;

> Le franc CFA;

> L’administration camerounaise confisquée par le RDPC

> La logistique administrative confisquée par le RDPC ;

> Le code électoral non consensuel;

> le compte des opérations logé dans le trésor français;

> Les contrats multilatéraux ;

> Le système éducatif ;

> La dépendance à l’exécutif de la justice, du législatif et d’ELECAM,

> L’absence du conseil constitutionnel

Et la liste n’est pas exhaustive

Il apparait que l’influence de nos actions et déploiements sont à l’origine de plusieurs des ajustements gouvernementaux de ces derniers temps. A savoir :

- le Comité Ad hoc de gestion des dons aux victimes de l’insécurité à l’Est et à l’Extrême Nord de notre pays. Je profite de cette occasion pour réitérer aux victimes suscitées mon message de condoléance et de réconfort. Nous continuerons à contribuer pour la recherche d’une solution définitive à ce problème qui perturbe la tranquillité de tout le peuple camerounais

- la publication dans le journal L’ACTION du RDPC d’un reportage sur le mauvais état et la gestion calamiteuse des Maisons du Parti RDPC. Nous attendons que son président national restitue ces immeubles hautement rentables dans le patrimoine officiel du peuple

- l’annonce du 4eme recensement des populations et de l’habitat que nous voulons transparent et biométrique.

- et bien d’autres actions.

Peuple Camerounais,

L’année qui s’achève a été dramatique du point de vue économique. Comme nous l’avons constaté il y a eu un important décalage entre les prévisions économiques faites par le gouvernement et les résultats observables en cette fin d’année. Nous pouvons le constater, le gouvernement de Mr PAUL BIYA à été incapable de maitriser le taux d’inflation.

Coté budget au titre de l’année 2016 pour notre pays, il connait une augmentation. De 3312 milliards en 2015 il est passé à 4235.7 milliards de FCFA. Ce budget est plus un budget de consommation que d’investissement, car plus de 62% de cette enveloppe est consacrée au fonctionnement alors que seulement 31% vont aux investissements.

Pour inverser cette proportion, le MODECNA propose entre autres la réduction réelle du train de vie de l’Etat, la diminution des portes-feuilles ministériels, la mise en œuvre de l’e-gouvernance (la dématérialisation).

Ce budget planche entre autres sur d’éventuels dons et emprunts estimés à 329 milliards de FCFA pour contribuer à la réalisation de ses projets. Des alternatives aux dons et emprunts étrangers existent bien et le Programme MODECNA pour le Cameroun en illustre parfaitement.

La couverture des importations par les exportations connais un défit approchant les 70%, une analyse froide de la situation nous donne à constater que les importations des denrées alimentaires ont pesé lourd dans ce résultat économique, avec en première ligne : le riz, la farine, le poisson, les huiles végétales, denrées qui pourtant peuvent être produites localement s’il se manifeste dans ce pays de la volonté politique.

Le MODECNA à une offre politique à savoir la RAE (révolution agricole écologique) qui se situe dans notre vision révolutionnaire globale à savoir la RECE (Révolution Culturelle Ecologique).

Peuple camerounais,

L’émergence du Cameroun tant prôné par le Président Paul BIYA parait être un leurre. En effet, pour être émergeant il faut produire de manière continue et croissante des biens et des services, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui pour notre pays qui consomme plus qu’il ne produit ; conséquence, peu de valeurs ajoutées dans notre économie.

si le Cameroun avait mis en œuvre sa stratégie nationale de développement de la riziculture (SNDR) depuis 2009, le pays aurait produit environ 54378 tonnes pour compléter sa production locale de riz en 2016, et par ricochet, tourner le dos aux importations de riz. En sept ans, rien n’a été fait dans ce sens de cette stratégie SNDR, le gouvernement a plutôt opté pour le renouvellement des taxes de 5 % à l’importation

sur cette denrée. C’est une mesure qui vient réduire le contenu déjà maigre du panier de la ménagère et par conséquent, accroit la vie chère. Le bon exemple nous viendrait du Mali et du Sénégal qui se classent aujourd’hui parmi les producteurs de riz en pelleton de tète en Afrique pourtant partis de zéro il y a sept ou huit ans respectivement,

S’agissant du chômage, de l’exode rural et de l’immigration clandestine, le MODECNA propose une fois de plus sa révolution culturelle écologique RECE dans un programme politique débouchant sur un modèle économique pourvoyeur du plein emploi. Cela passe par deux révolutions : la révolution agricole écologique (RAE) et la révolution forestière écologique (REFE) qui recommande à titre d’exemple, pour le cas de la RAE : La réquisition de 1 million d’ha de terres arables réparties sur les 10 régions du Pays selon les normes écologiques endogènes et distribuées à 1 millions de postulants sélectionnés à qui l’on remet des semences selon une carte agraire nationale.

Les concitoyens retenus pour ce programme emploieront chacun au moins deux personnes à qui ils paieront un salaire homologué par l’état, des taxes de 10% sur la production individuelle seront reverser à l’état et 5% au comité Local de gestion en compensation des terres réquisitionnées. Nous exhortons officiellement ici le Président Paul BIYA dans l’intérêt supérieur de la nation, à implémenter d’urgence ce programme.

Ceci pour faire face aux importations massives de denrées alimentaires parfois de qualité douteuses qui privent les jeunes camerounais d’emplois de production et de valorisation locale.

D’après les statistiques officielles, plus de 80% de la population camerounaise à moins de 30 ans. Ce qui représente en chiffre réel plus de 16 millions de nos compatriotes. Ils sont confrontés comme les autres camerounais, aux problèmes de logement précaire, de santé, d’éducation, d’accès à l’électricité et à l’eau potable. Au vue de cela, que nous réserve 2016 ? Doit-on avoir peur en l’avenir ?

Il me semble que oui avec M. Paul Biya au pouvoir. Il l’a reconnu lui-même son aveu d’échec lors de son discours à la nation le 31 décembre 2014. Mais, je peux me permettre de vous dire qu’il y a lieu d’espérer. Et, cet espoir doit résulter de la confiance en notre jeunesse, en nos capacités et de notre amour pour la nation. Jeunes, nous sommes le pari et l’avenir de notre nation. Un pays qui perd confiance en sa jeunesse a perdu son avenir. Nous ne perdrons pas la notre. N’ayons pas peur.

Peuple Camerounais,

Hommes, femmes et jeunes demandons ensemble des comptes au pouvoir de M. Paul BIYA, il y va de notre intérêt, c'est ce qui nous revient d’ailleurs de droit en démocratie. Inscrivez-vous sur les listes électorales et adhérez massivement à la Politique, car le changement véritable ne se fera que par les urnes. Manifestez votre mécontentement devant les décisions non acceptables. Dénoncez les faits de corruption, cette tare qui mine notre société et maintien M. PAUL BIYA au pouvoir. Soyez ouvert au monde et à ses opportunités, le travail et la volonté d’aller de l’avant.

Peuple camerounais,

Par ma voix le mouvement démocratique de conscience nationale en 2016, vous recommande de vous tenir prêt et de vous mobiliser pour la revendication de vos droits humains, de la souveraineté et de l’indépendance totale de notre pays. Cela passe par la réclamation d’un code électoral unique et consensuel comportant entre autre les élections à 2 tours.

Nous recommandons également à la diaspora camerounaise, aux pays amis sincères et au peuple tout entier de se joindre à nous pour nettoyer de manière consensuelle le Cameroun, pour instaurer la révolution culturelle écologique à travers la démocratie humaniste que nous prônons afin de conquérir l’alternance pacifique à la présidence de la république du Cameroun.

Je suis convaincu que par votre adhésion massive à la démocratie humaniste, notre pays sera la torche salutaire que les autres peuples du monde utiliseront pour vivre et se développer en harmonie. Et par conséquent, sauvera l’humanité en proie à la dégradation accélérée.

Peuple camerounais,

Avant de vous adresser mes vœux, permettez-moi de vous annoncer que suite au constat des innombrables accidents mortels survenus en 2015 sur nos routes, et face à l’inertie du Président Paul Biya et de son gouvernement, notre parti politique Le MODECNA a pris la résolution de lancer en 2016, une opération dénommée « AUTO-DEFENSE ROUTE ». Celle-ci est un appel citoyen pour le remblai des trous et nids de poules sur nos routes, la multiplication des dos d’ânes et ralentisseurs à proximité des portions accidentogènes de nos axes. Cette opération consiste à mobiliser tout le peuple sur l’ensemble du territoire un jour par mois à cet effet. De plus amples explications vous seront données en temps opportun.

Que le créateur de l’univers nous procure de l’énergie et de la sagesse nécessaire pour sauver le Cameroun ! Que vivent le MODECNA et sa révolution culturelle écologique Bonne et heureuse année 2016 Que Dieu bénisse le Cameroun et le peuple camerounais !

BRUNO DEFFO

Président National du MODECNA