Warning: Division by zero in /data/www/africaweb/utils2/artikel.engine.php on line 335
Sénat: Niat Njifendji joue au médiateur entre le RDPC et le SDF | xxxxxxxxxxx 2017-12-06

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 6 December 2017

Source: Boris Bertolt

Sénat: Niat Njifendji joue au médiateur entre le RDPC et le SDF

Comme je l’ai relevé en exclusivité ce matin, la situation est tendue au Sénat et le president du Sénat, Niat Njifendji, après avoir tenté de minorer la situation semble avoir pris l’ampleur des choses et tente d’apaiser les tensions.

Selon nos sources, ce matin, Niat Njifendji à convoqué le president du groupe parlementaire SDF, Jean Tsomelou et Samuel Obam Assam du RDPC. Il souhaitait les rencontrer ensembles. Le sénateur du SDF s’est opposé en indiquant: “ on ne négocie pas avec un génocidaire”.

Comme s’il avait reçu pour instruction de trouver une solution d’apaisement, Niat décide de les recevoir tout à tour. Il commence par Jean Tsomelou. Après l’avoir écouté, il lui fait savoir les propos de Obam Assam n’engagent que lui et ne font pas partie les instructions du chef de l’Etat qui serait partisan de la discussion. Il lui a par ailleurs indiqué que dans l’optique de prévenir tout débordement, il demandera à ce que le fils du sénateur Obam soit cherche et démasqué. Après près d’une heure d’audience, Tsomelou quitté le bureau de Niat.

Quelques minutes après, c’est Obam Assam qui fait son entrée. Il donne sa version des faits en arguant qu’il ne s’agissait pas de menacé mais il voulait simplement marquer son exaspération face à l’attitude du SDF. Il lui sera recommandé de faire plus attention.

Pour l’instant nous n’avons pas d’informations sur la suite que le SDF compte donner à cette affaire, mais le president du Sénat semble négocier pour ramener la sérénité.

Rappellons que hier, au cours d’une altercation au Sénat, Obam Assam a traité les parlementaires SDF de secessionistes et indiqué qu’il a demandé à demandé à son fils colonel dans l’armée de tuer 30 anglophones. Des propos hautement graves.