You are here: HomeNewsPolitics2017 11 01Article 425000

Politics of Wednesday, 1 November 2017

Source: Emergence No 1104

Sommet extraordinaire de la CEMAC: voici les résolutions


Click to read all about coronavirus →

C’était une rencontre très attendue, au moment où les difficultés liées à l’intégration sous-régionale se posent avec acuité. Durant la journée d’hier, les 6 chefs d’Etat de la Cemac ont discuté pour tenter d’arriver à un compromis sur cette question-là et bien d’autres.

Ainsi, au terme de ce sommet, des résolutions ont été arrêtées. Elles transparaissent à travers le communiqué final. Les chefs d’Etat ont pris acte de la décision d’ouverture intégrante des frontières par la Tchad, la Rca, la Guinée Equatoriale, le Congo et le Gabon. Le Cameroun avait déjà depuis des lustres levé la clause de visa préalable. Ce qui signifie que les visas seront désormais supprimés pour tous les ressortissants des Etats membres de la Cemac. Le principe de libre-circulation des personnes et des biens semble désormais vouloir se matérialiser.

Autre chose, l’on a constaté que la Cemac avait du mal à se financer. En effet, le mécanisme autonome de financement connaît de nombreux dysfonctionnements. Voilà pourquoi il a été préconisé la mise en place des mécanismes pour venir en appui au compte unique de trésor. Il est même prévu l’entrée en vigueur du principe de débit automatique.

Il sera aussi question d’évaluer le processus des réformes institutionnelles, en vue d’une révision des textes communautaires. Des schémas directeurs communautaires en matière de transport et d’énergie ont été également adoptés.

La question des Ape avec l’union européenne a été également traitée, puisqu’il a été demandé à la commission de la Cemac d’élaborer une note stratégique qui sera examinée.

De nouveaux hommes ont été désignés à la tête des différents exécutifs de l’institution faîtière de la sous-région.

La commission de la Cemac à la tête de laquelle trônera désormais le Gabonais, Daniel Ona Ondo ; tandis que le Camerounais Shey Jones Yembe devient commissaire de la commission. D’autres questions d’intérêt commun ont été abordées. Ainsi, le siège de la bourse des valeurs de la sous-région est confirmé à Douala, alors que Libreville abritera le siège de l’organe de régulation de ladite bourse.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter