You are here: HomeNewsRegions2019 08 31Article 470856

Regional News of Saturday, 31 August 2019

Source: actucameroun.com

Bertoua-Garoua Boulaï: Les usagers craignent pour leurs vies

Long de 247 km, cet axe routier est en état de délabrement très avancé. Les usagers de cette route craignent pour leurs vies.

Les faits

La région de l’Est ouvre et ferme ses portes au grand nord du pays et à la République Centrafricaine par ce tronçon. C’est donc dire que cette voie routière est hautement sollicité par tous. L’intense circulation routière sur cet axe n’a pas permis au tronçon bitumé en 2010 et sur financement de l’Union Européenne de résister longtemps.

À partir du village Tongo-Gandima, c’est le calvère qui commence. Des creux et nids de poule jonchent le long du trajet. Impossible d’avancer à une vitesse mesurée. Les dangers et risques d’accidents de la circulation sont énormes.

De jours comme de nuit, c’est la même situation. De bonnes sources, il ne se passe plus une seule journée sans qu’un véhicule ne dérappe et se retrouve hors de la chaussée. L’on apprend que cet axe est devenu très accidentogène et occupe le sommet du hit-parade à l’Est.

Appel à refaire la route

Les populations locales appellent les pouvoirs publics à mobiliser les ressources nécessaires pour la réfection du bitume. Elles craignent l’augmentation des accidents de la route si rien n’est fait par les autorités. Elles estiment que cet exe routier est sur-exploité du fait de l’intense sollicitation des véhicules chargés de marchandises. Il faut noter que cet axe routier est dans les corridors Douala-Ndjaména et Douala-Bangui.