You are here: HomeNewsRegions2018 05 16Article 439416

Regional News of Wednesday, 16 May 2018

Source: Baobab N°117

La Lékié: comment Tsala Ndzomo a saboté le meeting des chefs traditionnels


Click to read all about coronavirus →

En méprisant ses collègues chefs traditionnel, le chef supérieur a gâché la fête de samedi. Ce qu’a fait le chef supérieur Tsala Ndzomo est inacceptable. Traiter ses congénères de la sorte est simple- ment scandaleux. Il leur a manqué de respect et gâché la belle fête de samedi ». Le militant qui s’exprime ainsi n’arrive pas à croire ce qu’il a vu dans la soirée, après le meeting.

Selon plusieurs sources en effet, le chef supérieur Ndjomo Tsala aurait posé un acte indigne d’une personnalité de sa trempe. Lui, un intellectuel doublé d’un traditionnaliste. A la fin des manifestations de samedi, il aurait remis à chacun des chefs traditionnels mobilisés pour la nomination du Sed, et qui avaient fait le dé- placement, des sommes d’argent jugées ridicules par ces derniers : on parle de 2 000 à 3 000 F CFA par tête. Inutile de dire que ces derniers ont mal pris la chose.

LIRE AUSSI: Sérail: les nouvelles instructions de Paul Biya pour la journée du 20 mai

« Les chefs traditionnels se sont sentis insultés. Tout de suite après, sentant l’ambiance changer, la plupart des personnalités présentes ont préféré par- tir », confie un témoin. Le gouverneur Nasseri Paul Bea et le préfet de la Lékié ont quitté les lieux sans demander leur reste, tous trempés par la pluie qui aurait été convoquée par les chefs. « Le gouverneur est parti sans même prévenir sa suite. Pendant qu’ils l’attendaient à la salle des banquets, lui avait déjà quitté la ville. Quant au sous-préfet, je l’ai vu courir sous la pluie vers son véhicule et démarrer en trombes. Même les hommes d’église sont partis en toute discrétion », poursuit un autre militant qui accuse également le chef supérieur d’avoir provoqué ce chaos.

LIRE AUSSI: Voici l'identité du 'Général ambazonien' torturé à mort par des gendarmes

« Comment un homme qui est censé défendre la cause de ses congénères peut-il agir ainsi ? ». Apparemment beaucoup de per- sonnes se sont posé cette question. Mais certains ont fait observer que ce chef supérieur n’était pas à son coup d’essai. Il serait même habitué de genre d’agissements. « Personne ne comprend ce qui trotte dans la tête de ce monsieur, mais il nous a déjà fait le coup dans d’autres occasions où il a manqué de respect aux gens », rappelle un ressortissant de la Lekié.

« On se demande à quel jeu il joue », se demande un habitant de Monoatélé pour qui, compte tenu de son statut, le chef Ndjomo Tsala devrait être un rassembleur plutôt qu’un diviseur. « Peut-être que c’est un homme frustré qui a du mal à accepter le fait qu’il n’a jamais été appelé à un poste de responsabilité par le chef de l’Etat. Ce qui a fait de lui un homme aigri », envisage-t-il. Selon ce dernier, il devrait prendre exemple sur la députée Cécile Epondo Fouda.

LIRE AUSSI: Ambazonie: lâché, Ayuk Tabe contraint de 'négocier' avec Paul Biya

Très populaire auprès des populations, cette dame a d’ailleurs fait un triomphe au cours de son intervention à Monatélé. La foule a apprécié le fait qu’elle se soit ex- primée en français et en Manguissa pour faire passer son message. « Voilà une per- sonne vraie ! Elle sait parler aux gens. Elle est humble, polie et surtout très entreprenante. Elle a mis en route de nombreux projets structurants et est très présente sur le terrain », a fait remarquer une militante Rdpc de la Lekié. Laquelle a fait remarquer l’absence de certains députés de la Lékié.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter