You are here: HomeNewsRegions2015 05 11Article 323543

Regional News of Monday, 11 May 2015

Source: Cameroon Tribune

Marchés: Poulets cherchent clients

Au marché Mvog-Ada, lieu de ravitaillement, la volaille abonde. Maos pour les revendeurs, c’est la période morte.

Juste à l’entrée du marché de Mvog-Ada, mercredi dernier, une douzaine de jeunes marchands, poulets à la main faisaient des cent pas. Tentant de proposer leurs produits aux ménagères qui entrent et sortent du site. «La mère je vous fais un bon prix, le poulet coûte 3200 F, je vous le laisse à 2800 », entend-on ci et là. Ils sont tous formels.

« Il y a du poulet en grande quantité », déclarent-t-ils. Et ils ont raison. A 200 mètres de là, on découvre un véritable poulailler à ciel ouvert. Près d’une centaine de grands paniers exposés dans tous les sens. Une cinquantaine de et de vendeuses proposent leurs produits aux clientes qui finalement ont l’embarras du choix.

Il faut préciser ici que les poulets sont bien dodus. Et il y en a pour toutes les bourses. Pierre Tsopmeze, l’un des vendeurs nous indique qu’il y a du poulet en abondance, mais les clients estiment qu’ils coûtent un peu trop chers. « C’est ce qui fait croire que le poulet est rare.»

Il confie avoir acheté 10 caisses de poulets le matin même à un grossiste. Le prix d’une caisse de 13 poulets varie entre 32 000 et 33 000 F. « Sur les 130, je n’ai encore vendu que 20 et il est 12 heures. Le vendeur ajoute que lorsqu’on entend généralement parler de rareté du poulet, c’est généralement un problème de prix.

Marie Amougou, une autre vendeuse avoue avoir pris 15 poulets au grossiste, à 2400 la pièce, qu’elle revend entre 2700 et 2800 F. Selon elle, il y a du poulet sur le marché. Il n’y a qu’à voir la bousculade qui s’opère aux premières lueurs de la journée. « Les revendeurs des autres marchés s’approvisionnent ici.

Et ce mercredi, il y a en avait beaucoup », raconte-t-elle. Sans doute parce que le week-end est proche, les commerçants veulent se ravitailler. Et il ajoute en substance que le marché est difficile. En cette période, il est souvent beaucoup plus ouvert à l’approche de fêtes.

Pour ce qui est du type de poulet qu’on retrouve ici, il y a des poulets de chair, pondeuses, reproductrices et des coqs. Les prix diffèrent d’un type à l’autre, il y en pour 2500, 3000, 3500, 4000 F et même ceux de 11 000 F.