You are here: HomeNewsRegions2015 10 31Article 342564

Regional News of Saturday, 31 October 2015

Source: L'Oeil du Sahel

Plusieurs morts sur le grand pont

Une fois de plus, le pont qui relie les deux parties de la ville de Yagoua a fait une victime la nuit de 26 au 27 octobre 2015. Un jeune adolescent répondant au nom d’ Idrissa et domicilié à Balgam, à trente kilomètres au nord de Yagoua dans l’Arrondissement de Kai-Kai, sur l’axe Yagoua-Vélé-Pouss, y a perdu la vie.

Après une virée au «Quai d’Orsay», bar situé au coeur de la ville de Yagoua, Idrissa s’est par la suite rendu à Dada Bar où il resté de quatorze heures à dix neuf heures trente minutes.

L’infortuné a évidemment pris un verre de trop. Et sur le pont, il paiera fatalement le prix de l’ivresse. Ici, il percute les garde-fous qui lui transpercent la poitrine et la tête de cinquante cinq centimètres.

Il rend l’âme sur le coup. «Le grand pont» comme on l’appelle à Yagoua, enregistre les accidents les plus spectaculaires ces derniers temps. L’on se souvient qu’il y a trois ans, un automobiliste à bord d’une Peugeot 505 y a laissé sa vie après avoir raté l’entrée du pont. En novembre 2014, un enseignant qui sortait de Dada Bar avait fini sa course à bord d’une moto sous le même pont , après avoir effectué une chute de près de dix mètres.

A la fin du mois de septembre dernier, un malade mental qui avait pris ses quartiers aux bords de ce pont, est tombé dans la rivière. Malgré tous ces accidents liés au manque de garde-fous fiables et solides, la municipalité de Yagoua ne songe pas à protéger les populations contre le danger.