You are here: HomeNewsReligion2019 04 30Article 462229

Religion of Tuesday, 30 April 2019

Source: 237actu.com

Alternance: 'l'opposant' Mgr Samuel Kleda s'en va

Le président actuel de la conférence épiscopale nationale du Cameroun remet son mandat en jeu à l'occasion des 44è assises de la conférence plénière des évêques dont les travaux en commission sont en cours depuis hier à Mvolyé à Yaoundé.

Considéré comme gênant pour le pouvoir en raison de ses prises de position, le fils de Yagoua dans l'Extrême Nord n'a pas sa langue dans la poche.

Le dernier regard de l’homme de Dieu sur les affaires politiques du Cameroun remonte au lendemain du dernier scrutin présidentiel. Le prélat s’interrogeait alors des résultats obtenus par le président Paul Biya dans les régions du Nord-Ouest et au Sud-ouest paralysées par la une grave crise sociopolique. "On a pas pu faire campagne la-bas, Tout ce pourcentage [de Paul Biya, Ndlr] vient d'où?".

Bien plus, Mgr Kleda disait ne pas comprendre comment le régime pouvait militariser toutes les villes après l'annonce des résultats, alors que Paul Biya a gagné une élection

« On a l’impression que d'un moment à l’autre, le pays va être attaqué, cela veut dire que nos dirigeants savent qu'il y a quelque chose qui ne va pas», croyait-il.

Considéré donc comme une prêtre qui « dérange » ,Mgr Kleda a très souvent essuyé les critiques du régime. « Il y a des choses inacceptables venant de quelqu’un qui se réclame autorité morale…Ceux qui doutaient encore et faisant semblant de voir, voir très bien qui est ce monsieur », lançait un proche de Paul Biya. Avec gazeti237