You are here: HomeNewsReligion2019 04 23Article 461376

Religion of Tuesday, 23 April 2019

Source: Cameroon-info.net

'La disparition de Monseigneur Bala est un crime au cœur des pouvoirs'

Le directeur des rédactions du Journal Essingan et auteur du livre «Monseigneur Bala, un crime trop parfait» pense que la mort de l’évêque a été orchestré par des personnes ayant des liens étroits avec les cercles du pouvoir.

Apres l’inhumation de Monseigneur Benoît Bala le 04 aout 2017, l’enquête judiciaire ouverte par le parquet général aux fins de faire la lumière sur sa mort tragique s’est quelque peu emmurée dans le silence. Difficile de savoir si les investigations se poursuivent ou elles on été arrêtées. Cette loi de l’omerta qui persiste autour de cette affaire a donné lieu à diverses spéculations et supputations qui on parfois contribué à ternir l’image du défunt.

Pour Leger Ntiga il était donc important qu’un livre comme celui qu’il a écrit, paraisse pour rendre hommage à ce prélat, mais également pour que la justice accélère l’enquête ouverte dans le but d’élucider cette affaire .Mais en attendant cela, le journalise tient à rappeler que la mort de Monseigneur Bala est un «assassinat noyé ! parcequ’autour même, sans mener une investigation approfondie. Il se lisait que les acteurs avaient très mal conduit leur opération. Mgr Bala est déclaré être sorti de sa résidence vers 23 heures. Ce qui suppose que c’est à cette heure qu’il s’est jeté à l’eau.

Sauf que, pour qui connait l’itinéraire et le pont sur la Sanaga à Ebebda, un véhicule garé attire forcément l’attention parcequ’il obstrue forcément la voie suffisamment étroite à l’occasion. Autre indice, les trois versions différentes du gardien et surtout la frilosité de certaines personnalités. On peut ajouter à ce faisceau la qualité de la victime dont le rigorisme est établi et les événements du lendemain de l’enterrement avec la profanation des tombes» a-t-il confié à ses confrères du Journal Essingan.